L'objet et ses contextes

Jacques Mathieu, Georges Pierre Leonidoff, John R. Porter

Abstract


Over the past few decades, numerous theoretical works have revealed the abundance and diversity of meanings and qualities possessed by artifacts. Besides their shape and composition, artifacts have functions. They are the bearers of symbolic values and representations. Thus, the study of an artifact reveals a technology, an environment, a skill, a need, a taste and an aesthetic sense. This article looks at how to integrate the various facets of the artifact. It attempts to place it in an overall conceptual framework in which a practical and structured reading of the artifact from a transdisciplinary perspective becomes possible. It compares the different ways in which a conservator and a researcher examine an artifact and describes possible ways of establishing common ground. The researchers at the Centre d'études sur la langue, les arts et les traditions populaires des francophones en Amérique du Nord (CELAT) have thus tried to describe, in simple language that all scientists will understand, how to read the artifact, how to use it as an aid to reading and how to make it speak.


Résumé

Depuis quelques décennies, de nombreux travaux théoriques ont révélé la richesse et la diversité des sens et des qualités de l'objet. Par-delà leur forme et leur matière, les objets ont une fonction et des usages. Ils sont porteurs de valeurs symboliques et de représentations. Ainsi, l'étude de l'objet est révélatrice d'une technologie, d'un environnement, d'une compétence, d'un besoin, d'un goût, d'une esthétique. Cet article explore une façon d'intégrer ces différentes facettes de l'objet. Il tente de le situer dans un cadre conceptuel global pouvant déboucher sur des grilles pratiques de lecture dans une perspective transdiscipli-naire. Il compare les processus d'interrogation de l'objet par le conservateur et le chercheur et définit un lieu et des modalités de rencontre possibles. Les chercheurs du CELAT (Centre d'études sur la langue, les arts et les traditions populaires des francophones en Amérique du Nord) ont ainsi tenté de préciser en un langage simple qui pourrait être commun à tous les intervenants scientifiques une façon de lire l'objet, de lire par l'objet et de le faire parler.

Full Text:

HTML PDF