Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol 43 (2007)

Evidence for historic coastal high-energy wave impact (tsunami?) in North Wales, United Kingdom

DOI
https://doi.org/10.4138/4215
Submitted
July 30, 2007
Published
December 21, 2007

Abstract

Understanding the contribution of high-energy events (e.g. storms, tsunami) to coastal evolution is currently much debated. Field investigations in North Wales on Anglesey and the Lleyn Peninsula have identified four sites where imbricated boulder trains occur that are discriminators of wave characteristics. Clast analysis indicates that storm wave heights (c. 20 m), in excess of known extremes (5 - <9 m), are required to transport them. A possible explanation is the historic impact of tsunami (≥5 m high) that may be likely through time as the region is one of the most seismically active regions of the British Isles. Field evidence suggests that such a high wave energy event has not recurred along this coast within the last 400 years. Résumé L’interprétation de la contribution des phénomènes de haute énergie (p. ex. tempêtes, tsunamis) à l’évolution des côtes fait présentement l’objet de beaucoup de débats. Des études sur le terrain dans le Nord du pays de Galles sur l’île d’Anglesey et sur la presqu’île de Lleyn ont défini quatre emplacements qui présentent des traînées de blocs rocheux constituant des discriminateurs des caractéristiques des vagues. Une analyse des clastes révèle qu’il faut des hauteurs de vagues de tempête (environ 20 m), supérieures aux extrêmes connus (5 à moins de 9 m), pour les transporter. Une explication plausible réside dans l’incidence historique des tsunamis (≥ 5 m de hauteur) ayant pu être causés a) par un glissement sous-marin au large de la bordure de la plate-forme continentale ou de la dépression Rockall, b) par l’activité sismique, car la région constitue l’une des régions les plus actives des îles Britanniques sur le plan sismique ou c) par l’incidence de débris de comète dans l’Atlantique nord, un événement candidat étant survenu vers 1014 de notre ère. Des indices sur le terrain laissent supposer qu’aucun phénomène de haute énergie de vagues de ce genre ne s’est reproduit le long de cette côte au cours des 400 dernières années. [Traduit par la redaction]