Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol 21 No 1/2/3 (1985)

Algal swamp, marginal and shallow evaporitic lacustrine lithofacies from the late Devonian - early Carboniferous Albert Formation, southeastern New Brunswick, Canada

DOI
https://doi.org/10.4138/1588
Submitted
October 27, 2006
Published
January 1, 1985

Abstract

The Albert Formation in the Moncton Subbasin of southern New Brunswick was essentially deposited in a complex series of spatially and temporally inter-related alluvial fan, fluvial-deltaic and "deep" water lacustrine depositional environments and which have all previously been described in detail. Herein we describe three depositional environments and their lithofacies which have not previously been described in any great detail, but constitute an integral part of the succession. These are the algal swamp, marginal (shoreface and carbonate mudflat) and shallow evaporitic lacustrine environments and their lithofacies. Algal swamp lithofacies are characterized by kerogenous mudstones and inorganically precipitated nodular and phylloid or stromatolitic algal carbonates. Marginal lacustrine lithofacies are represented by two distinctive assemblages, namely carbonate mudflat and shoreface lithofacies. The former are characterized by dolomitic shales and interbeds of argillaceous limestones, aphanitic dolostones, siltstones and rare kerogenous and sub-kerogenous mudstones. The latter are characterized by 0.5-lm thick sandstones and interbedded shales or mudstones. Both exhibit evidence of ephemeral exposure. Evaporitic lacustrine lithofacies are characterized by halite, gypsum, glauberite, anhydrite and dolostone with associated shales and siltstones containing molds of evaporite minerals replaced by calcite. Using surface and available drill data an assessment of the spatial distribution, both within the Moncton Subbasin itself and with respect to associated depositional environments, of these lithofacies is made. RÉSUMÉ La Formation d'Albert dans le sous-bassin de Moncton s'est accumulée essentiellement dans une série complexe d'environnements de dépôt, genres cône de déjection, fluviodeltaique et milieu lacustre à tranche d'eau "profonde". Ces derniers ont tous fait l'objet de descriptions antérieures détaillées et l'on peut les mettre en corrélation spatiale et ternporelle. Dans cet article on décrit trois milieux de dépôt ainsi que leurs faciès lithologiques qui n'ont auparavant fait l'objet d'aucune description en détail mais qui font cependant partie integrante de la succession. Ce sont les environnements de marécage algaire, de milieu lacustre marginal (shoreface et vasière à carbonates) et évaporitique peu profond. Les types faciologiques du marécage algaire sont principalement des mudstones à kérogène, des carbonates algolaminés (stromatolithes) et des carbonates noduleux ou en plaquettes précipités de facon inor-ganique. On retrouve deux assemblages distincts de lithofacies de bord de lac, ce sont, respectivement, la vasiere à carbonates et le shoreface. Le premier se caractérise par des argilites dolomitiques interludes avec des calcaires argileux, des dolomies cryptocristallines, des siltstones et de rares mudstones plus ou moins riches en kérogène. Le second assemblage comprend des bancs de grès de 0.5-1.0m d'épaisseur interlites avec des argilites ou des mudstones. Tous deux présentent des marqués évidentes d'éxposition subaerienne sporadique. Le lithofaciès lacustre à évaporites contient surtout de la halite, du gypse, de la glaubérite, de l'anhydrite et de la dolomite associés à des argilites et des siltstones qui renferment des moulages de minéraux évaporitiques remplacés par de la calcite. L'utilisation des données de la géologie de surface ainsi que des forages disponibles, tant dans le sous-bassin de Moncton même qu'en ce qui concerne les milieux de dépôt qui lui sont associés, permet une évaluation de la distribution de ces lithofaciès dans L’espace. [Traduit par le journal]