Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol. 30 No. 1 (1994)

Comparison of clast and matrix dispersal in till: Canterbury area, New Brunswick

DOI
https://doi.org/10.4138/2115
Submitted
November 9, 2006
Published
March 1, 1994

Abstract

Matrix granulometric and geochemical components were compared with clast lithology for 247 samples of basal till, collected on a 2 km2 grid from the Canterbury area in south-central New Brunswick. Plots of component concentrations outlined dispersal patterns elongated southeastward and southward, paralleling the last directions of glacial flow. A comparison of these data indicated that dispersal pattern size was influenced by sample spacing and elevation of source during glacial incorporation. At a given sample grid, clast lithologies formed relatively larger and more recognizable dispersal patterns and thus better exploration targets. Geochemical dispersal patterns were localized and rarely exceeded 6 km in length. Element anomalies could be traced to known mineral occurrences, but for most elements dispersal patterns were less than 4 km long and defined by one to three sample sites. Clast dispersal patterns could be traced up to 12 km down-ice of source units. Till components were incorporated locally and reflected short transport distances. Till matrix was homogeneously mixed and deposited by a single glacier as it flowed south and southeastward across the area. RÉSUMÉ La granulométrie de la matrice et la composition géochimique furent comparés avec la lithologie des clastes pour 247 échantillons de till de base, prélevés sur une grille de 2 km2 dans la région de Canterbury dans le ccntre-sud du Nouveau-Brunswick. La mise en plan des concentrations des composants ont indiqué des patrons de dispersion allongés vers le sud-est et le sud, parallèles aux dernières directions de l'écoulement glaciaire. Une comparaison de ces donn^es a indiqué que la dimension du patron de dispersion était influencée par la maille d'échantillonnage et L'altitude de la source lors de l'incorporation dans la masse de glacé. À une certaine maille, les lithologies des clastes formerent des patrons de dispersion relativement plus grands et plus distincts et ainsi de meillcures cibles pour L'exploration. Les patrons de dispersion géochimiques furent localises et n'excédèrent que rarement 6 km de longueur. Les anomalies en certains éléments purent être suivies jusqu'à des indices minéralisés connus, mais pour la plupart des éléments, les patrons de dispersion avaient moins de 4 km de longueur et n'étaient indiqués que par un à trois sites d'échantillonnage. Les patrons de dispersion des clastes purent être suivis jusqu'à 12 km en aval des unites qui en sont les sources. Les composants du till furent incorporés localement et reflétaient de courtes distances de transport. La matrice du till fut mélangée de façon homogène et déposée par un seul glacier pendant qu'il s'écoulait vers le sud et le sud-est dans cette région. [Traduit par la rédaction]