Deep-water marine Rusophycus and Cruziana from the Ordovician Lotbinière Formation of Québec

Ron K. Pickerill

Abstract


Specimens of Rusophycus isp. and Cruziana isp. preserved on a slab collected from talus of the late Middle Ordovician Lotbinière Formation exposed at Montmorency Falls, northeast of Quebec City, are figured and described. Post-Ordovician benthic trilobites, in marine scenarios the presumed producers of such ichnotaxa, were restricted to generally shallow-water ecological niches. Older trilobitc taxa inhabited a wide spectrum of environments, as also reflected in the occurrence of these ichnotaxa in the Lotbinière Formation. Occurrence of these ichnotaxa in the Lotbinière Formation, an undoubted basinal microflysch sequence, suggests that caution should be exercised, when occurring in isolation, with respect to the palaeoenvironmcntal significance of these ichnotaxa, particularly in strata of Cambrian and Ordovician age. A non-random and, instead, an interpreted rheotactic orientation of Rusophycus suggests the existence of bottom currents during production of the traces.

RÉSUMÉ
Des specémens de l'ichnoespèce Rusophycus et Cruziana conservés sur une plaquette recucillie d'un talus de la Formation de l'Ordovicien moyen tardif de Lotbinière découverte aux chutes Montmorency, au nord-est de Québec, sont représentée et décrits. On limitait les trilobites benthiques ultérieurs a l'Ordovicien, présumés producteurs de ces ichnotaxons dans les scénarios marins, à des niches écologiques généralement en eau peu profonde. Les taxons de trilobites plus anciens habitaient un vaste éventail d'environnements, comme l'a également révèle la présence de ces ichnotaxons dans la Formation de Lotbinière. Leur présence dans cette Formation, qui constitue indubitablement une séquence de microflysch sédimentaire, laisse supposer qu'il faudrait se montrer prudent, quand elles apparaissent de façon isolle, vis-a-vis de l'importance paléoenvironnementale de ces ichnotaxons, particulièrement dans les strates de la période du Cambrien et de l'Ordovicien. l'orientation ordonnée et interprétée comme plutôt rhéotatique du Rusophycus permet de supposer l'existence de courants de fond pendant la production des traces.

[Traduit par la rédaction]

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.4138/2102