The northeastern end of the Dunnage Zone in Newfoundland

  • Kenneth L. Currie Geological Survey of Canada, 601 Booth Street, Ottawa, Ontario K1A 0E8, Canada

Abstract

The northeastern end of the Dunnage Zone comprises the Notre Dame Subzone, bounded to the southeast by the Red Indian Line, and the Exploits Subzone bounded to the southeast by the GRUB Line, the boundary of the Dunnage Zone against the Gander Zone. The Notre Dame Subzone consists of diverse, fault-bounded assemblages of Arenig and older rocks unplaced in oceanic settings. The Exploits Subzone includes four fault-bounded belts distinguished by their Silurian stratigraphies (Badger, Botwood, Duder [new] and Indian Islands belts). All exhibit Ashgill-Llandovery, southeast-vergent sinistral thrusting which emplaced a fragment of the Botwood Belt on the Indian Islands Belt. Progressive post-Wenlock Silurian deformation produced dcxtral faults and upright folds east of the Dog Bay Line, a Silurian terrane boundary, whereas west of the line it produced northwest-vergent folds. Late Silurian to Devonian brittle sinistral motion modified the Red Indian and GRUB lines. Structural and stratigraphic observations suggest early Arenig obduction of the margin of the Exploits Subzone onto the Gander Zone followed by eastward subduction of old ocean crust (Notre Dame Subzone), along the Red Indian Line, produced a west-facing volcanic arc. Arc rifting in late Arenig time produced an active back-arc basin. Rapid basin filling and structural inversion, accompanied by eastward thrusting began in Ashgill time, probably due to arrival of Laurentia at the subduction zone. Remnants of the back-arc basin were closed by westward subduction in Llandovery and Wen lock time. Continent-continent contact, accompanied by further compression and extrusion of wedge-shape fragments between conjugate faults, occurred in late Silurian time. RÉSUMÉ L'extremité nord-est de la zone de Dunnage cnglobe la sous-zone de Notre-Dame, délimitée au sud-est par la ligne Red Indian, et la sous-zone d'Exploits, délimitée au sud-est par la ligne GRUB, qui délimitée la zone de Dunnage contre la zone de Gander. La sous-zone de Notre-Dame est constitutée des assemblages varies limités par des failles de la série Arenig et les roches plus âgées placées dans des milieux océaniques. La sous-zone d'Exploits comprend quatre ceintures limitées par des failles qui se distinguent par leurs stratigraphies du Silurien (ceintures de Badger, de Botwood, de Duder [nouvelle] et des ties Indian). Toutes exposent les séries Ashgill et Llandovery, une poussée séncstre de déversement au sud-est qui a placé un fragment de la ceinture de Botwood sur la ceinture des iles Indian. Une déformation progressive postérieure à la sine Wenlock du Silurien a produit des failles dextres et des plis droits à l'est de la ligne de Dog Bay, une formation géologique frontière du Silurien, tandis qu'à l'ouest de la ligne, elle a produit des plis se déversant vers le nord-ouest. Un mouvement sénestre de rupture du Silurien supérieur au Dévonien a modifié les lignes Red Indian et GRUB. Des observations structurales et stratigraphiques laissent supposer qu'une obduction de L'Arenig infeérieure de la marge de la sous-zone d'Exploits sur la zone de Gander, suivie par une subduction en direction est de l'ancienne croute océanique (sous-zone de Notre-Dame), le long de la ligne Red Indian, a produit un arc volcanique faisant face à l'ouest. La distension de Pare vers la fin de la peériode de l'Arenig a produit un bassin arriere-arc actif. L'inversion structural et le remplissage rapides du bassin, accompagnes d'une poussée vers Test, ont débuté au cours de la période de l'Ashgill, probablement par suite de l'arrivée du bouclier laurentien dans la zone de subduction. Les lambeaux d'érosion du bassin arriere-arc ont été bloqués par la subduction en direction ouest au cours des series Llandovery et Wenlock. Un contact intercontinental, accompagne d'une compression et d'une extrusion ultérieures de fragments en biseau entre des failles synchrones, est survenu pendant le Silurien supérieur [Traduit par la rédaction]
Published
1995-04-01
How to Cite
Currie, K. L. (1995). The northeastern end of the Dunnage Zone in Newfoundland. Atlantic Geology, 31(1). https://doi.org/10.4138/2096
Section
Articles