Tertiary molluscs of the Scotian Shelf, Atlantic Canada

Fiona E. Cole, Francis C. Thomas

Abstract


Cuttings from the Cenozoic section of LASMO/NSRL Cohasset Producer CPl P-51, a production well on the Scotian Shelf, offshore Atlantic Canada, contain relatively large numbers of small molluscs and other microin vertebrates. The stratigraphic distributions of these taxa have been compared with the previously established foraminiferal zonation for this site.

Over 50 species of these fossils arc recognized, and many represent extant forms now found in much warmer conditions than presently exist on the Scotian Shelf. Occurrences of most of these warm-water forms are concentrated in the upper portion of the Lower Eocene and lower Middle Eocene, in the lower part of the Oligocene section and, to a lesser extent, in the Lower Miocene, supporting claims for climatic warming trends during these intervals in the foraminiferal literature.

There is some suggestion that at least part of the molluscan assemblage is allochthonous, having been transported into deeper waters from its ncarshore origin. If true, this does not affect paleoclimatic interpretations. If the molluscs arc in place, fluctuating numbers of these taxa with respect to foraminiferal numbers may suggest differences in the parameters affecting the productivity of the two groups.

The restricted stratigraphic ranges of some of these forms may prove useful in correlations with other Atlantic Canada sites where foraminiferal assemblages are impoverished. In one of the Cohasset species, the serpulid worm Paliurus, the known stratigraphic range appears to be extended from the Eocene up to the Oligocene. A second species, "Coleolus", present in Paleocene to Oligocene horizons, appears to be a homeomorph of a little-known Palaeozoic form.

The absent or very condensed Upper Eocene section of CPl P-51 may be related to increased deep-ocean circulation in the Early Oligocene, as suggested in some foraminiferal literature.

RÉSUMÉ
Des détritus de la coupe cénozoTque de LASMO/NSRL Cohasset Producer CPl P-51, un puits productif sur la Plate-forme Scotian, au large des provinces de l'Atlantique, renferment des quantitis rclativcment importantes de petits mollusques et d'autres microinvertébrés. On a comparé les repartitions stratigraphiques de ces taxons avec la zonation des foraminiferes de cct endroit réalisée antérieurement.

On rcconnait plus de 50 espèccs des fossiles en question; beaucoup représentent des formes encore existantes qu'on trouve aujourd'hui dans des conditions beaucoup plus chaudes que cedes actuellement présentes sur la Plate-forme Scotian. La majorité de ces formes d'eaux chaudes sont concentrées dans la partie supérieure de l'Éocène infeérieur et la partie inférieure de l'Éocène moyen, dans la partie inférieure de la section de l’Oligocene, ainsi que, dans une moindre mesure, dans le Miocène inférieur, ce qui appuie les allégations de débuts de réchauffement climatique au cours de ces interval les dans la littérature relative aux foraminiféres.

Certains avancent qu'au moins une partie de l’association de mollusques est altochtone et que des mollusques auraient été transportés dans des caux plus profondes depuis leur littoral d'origine. Le cas échéant, cela n'affecterait pas les intérpretations paléoctimatiqucs. Si des mollusques sont présents, les fluctuations de ces taxons, du point de vue des quantité de foraminifères, pourraient laisser supposer des différences dans les paramètres affectant la productivité des deux groupes.

Les répartitions stratigraphiques limitées de certaines de ces formes pourraient s'avérer utiles dans les corrélations avec les autres endroits des provinces de l'Atlantique oû les associations de foraminifères sont limitées. La répartition stratigraphique de L’une des espèces de Cohasset, le serpule Paliurus, semble s'étendre de l'Éocène à l’Oligocène. Une deuxième espèce, le Coleolus, qui est présente dans les horizons du Paléoènr à l’Oligocène, semble être homéomorphe à une forme palèozolque peu connue.

La section absente ou très conccntrée de l’Éocène supérieur du puits CPl P-51 pourrait être reliée à une circulation profonde accrue au cours de l’Oligocène inférieur, comme le supposent certains auteurs dans la littérature relative aux foraminifères.

[Traduit par la rédaction]

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.4138/2084