Zn-Pb mineralization associated with a mafic dyke at Cheverie, Hants County, Nova Scotia: implications for Carboniferous metallogeny

Daniel J. Kontak, Kevin Ansdell, Douglas A. Archibald

Abstract


The Cheverie Zn-Pb occurrence, within the Windsor Basin of southern Nova Scotia, is associated with intense carbonate alteration of a mafic dyke and surrounding deformed dark grey siltstone and shale of the Carboniferous Horton Bluff Formation. The mafic dyke, consisting of euhedral plagioclase (Afl45-60), augitic pyroxene, and ilmenite with late-stage mesostasis and granophyre, is subalkaline, has within-plate affinities and is similar to E-MORB; clinopyroxcne chemistry indicates a transitional subalkaline-alkaline chemistry. Dating (40Ar/39Ar whole rock) of the mafic dyke indicates emplacement at 315 Ma, thus providing a minimum age for ductile deformation of the sedimentary rocks and a maximum age for the mineralization.

The occurrence of pyrite, marcasite, sphalerite (Fe-poor and Fe-rich), and galena with bitumen is similar to the metal association at the nearby Walton harite-ba.se metal deposit and suggests a metallogenic affinity. Two phase (I-H20-V) fluid inclusions in vein carbonate homogenize at 156° to 26S°C and have salinities of 0-22 wt. % equiv. NaCI. Stable isotopes analyses indicate: (1)δ34S values of -4.5 and +2.2 %o for galena and -4.4 %m for sphalerite; and (2) δ13C values of -8.8 and -1.4 %o and δ13O values of +22 5 and +21.2 %o for carbonate, with the latter equating lo +11.7 to +13.0 %o for formation temperatures of ca. 200°C.

The fluid chemistry is consistent with hasinal-type fluids originating within the Windsor Basin and interacting with liquid petroleum and other lower-temperature and lower-salinity fluids. A similar fluid history has been inferred for the Carboniferous Walton and Gays River deposits of southern Nova Scotia. The timing of mineralization is consistent with the previous estimates of ca. 300 Ma for other mineralization hosted by the Horton and Windsor groups in the Carboniferous of Nova Scotia

RÉSUMÉ
La venue de Zn-Pb de Cheverie. a 1'inférieur du bassin de Windsor dans le Sud de la Nouvelle-Écosse, est associtée à I'altération carbonatée intense d'un dyke mafique et de schiste et siltstone déformés gris foncé voisins de la Formation carbonifere de Hortan Bluff. Le dyke mafique, constitué de plagioclase automorphe (Afl45-60), de pyrox(Afl45-60ne augitique et d'ilmébite comportant de la mésostasis et du granite porphyroide de stade avancé. est subalcalin, affiche des affmités intra-plaque et est semblable aux BDMOE (basaltes de la dorsale médio-océanique enrichis); la structure chimique du clinopyroxene correspond à une structure chimique subalcaline-alcaline de transition. La datation (40Ar/39Ar de la roche totale) du dyke mafique révèle que sa mise en place est survenue il y a 315 Ma. cc qui représente un âge minimal pour la déformation ductile des roches sédimentaires et un âge maximal pour la mineralisation.

La venue de pyrite, de marcasite, de sphalérite (pauvre en Fe et riche en Fe) et de galène conjuguée à de bitume est similaire à I'association métallique dans le gite de métaux communs-baryie voisin de Walton et elle permet de supposer une affinité métallogéniquc. Les inclusions de fluides (L-H20--V) à deux phases dans le carbonate filonien s'homogéneisent entre 156° et 265 °C et ont des salinitiés de 0 à 22 %o en masse d'équivalcnt en NaCI. Les analyses des isotopes lourds révèlent: 1) des valeurs δ34S de -4.5 et de +2.2 % o de galène et de -4,4 % o de sphalérite; ainsi que 2) des valeurs δ13C de 8.8 et -1.4 % o de mime que des valeurs δ13O de +22.5 et +21.2 %o de carbonate, cette derniére correspondant à une proportion de +11.7 à +13.0 %o à des températures de formation autour dc 200 °C.

La composition chimique des fluides correspond aux fluides de bassin provenant de intérieur du bassin de Windsor et interagissant avec du pétrole liquide et d'autres fluides à faible salinité et basse température. Les chercheurs ont supposé un passé analogue dans le cas des fluides des gites carboniferes de Walton et de la riviére Gays dans le Sud de la Nouvelle-Écosse. Le moment de la minéralisation correspond aux datations estimalives antéricures d'environ 300 Ma d'autres minéralisations incluses dans le groupe de Horton-Windsor et remontant au Carbonifère en Nouvelle-Écosse.

Traduit par la rédaction

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.4138/1983