Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol 26 No 1 (1990)

The Lake Bond deposit: superimposed volcanogenic and synorogenic base and precious metal mineralization in the Robert's Arm Group, central Newfoundland

DOI
https://doi.org/10.4138/1690
Submitted
October 27, 2006
Published
March 1, 1990

Abstract

The Lake Bond deposit is hosted by Lower Ordovician volcanic rocks of the Robert's Arm Group. Detailed penological studies indicate that there are two generations of superimposed alteration and sulphide deposition. The first generation mineralization is pre-kinematic, and is characterized by pyrite and Cu-Zn sulphides associated with pervasive chloritization and locally intense quartz-sericite alteration. The second generation mineralization occurs in syn- to post-kinematic veins, and comprises locally auriferous Cu-Zn-Pb sulphides in a dominantly Ca-Mg-Fe silicate gangue. First generation mineralization resulted in 5x to 100x enrichments in Cu, Zn, Pb, Au, As, Sb, Cd and Ba, with respect to the probable source basalts. Second generation veins, in contrast, carry 100x to 1000x enrichments in most of these metals (except Sb and Ba), substantial enrichments in Fe and Mn, ?10x enrichment in Ag, and a marked increase in the enrichment of Pb, Au, As and Ag relative to Cu and Zn compared to the first generation mineralization. Sphalerites in second generation veins are enriched in Cd, Mn and Fe relative to first generation sphalerites, parallelling enrichments in the whole rocks. The Ca-Mg-Fe vein silicate assemblage suggests fluid temperatures greater than 200°C and possibly greater than 300°C; abundant calcite in the veins implies that CO2 may have influenced mineralization. Fluid inclusions in second generation sphalerite yield average homogenization temperatures of about 306°C. The timing of deformation and second generation mineralization in the Lake Bond deposit is constrained to the early Silurian by cross-cutting relationships with dated post-tectonic plutons. Comparisons with other deposits in the Robert's Arm Group and deposits elsewhere in central Newfoundland suggest a two-stage metallogenic model comprising: (1) an early volcanogenic event coeval with the Lower Ordovician host rocks; and (2) early Silurian hydrothermal activity related to shearing and movement on major faults. The latter is tentatively correlated with a widespread lode gold mineralizing event in central Newfoundland. The second generation auriferous mineralization apparently preferentially overprinted early sulphide zones at Lake Bond suggesting an exploration potential for auriferous zones within low-grade volcanogenic sulphide stockworks in the Buchans-Robert's Arm Belt. RÉSUMÉ Le gite de Lake Bond est encaissé dans les volcanites du Groupe de Robert's Arm (Ordovicien inférieur). Des études pétrologiques détaillées meltent en évidence deux générations au sein desquelles une altération se superpose au dépôt des sulfures. La minéralisation de première génération est précinématique et se caractérise par de la pyrite et des sulfures de Cu-Zn associés à une chloritisation penétrante ainsi qu'à une altération à quartz et sericite localemenl intense. La minéralisation de seconde génération se développe dans des veines syn- à postcinemauques et comprend des sulfures à Cu-Zn-Pb localement auriferes à l'intérieur d'une gangue silicatée à dominante Ca-Fe-Mg. La minéralisation de première génération engendra un enrichissement de 5 à 100 fois en Cu, Zn, Pb, Au, As, Sb, Cd et Ba par rapport aux basaltes dont elle est probablement issue. En revanche, les veines de seconde génération présentent un enrichissement de 100 à 1000 fois pour la plupart de ces métaux (hormis Sb et Ba), un enrichissement substantiel en Fe et Mn, un enrichissement supérieur à 10 fois en Ag, ainsi qu'un accroissement marque de l'enrichissement en Pb, Au, As et Ag au regard de Cu et Zn par rapport à la minéralisation de première génération. En comparaison des blendes de première génération, les blendes localised dans les veines de second génération sont enrichies en Cd, Mn, Fe d 'une façon comparable à l’enrichissement de laroche to tale. L'assemblage silicaté à Ca-Fe-Mg des veines suggére une température des fluides supérieure à 200°C et peut-être dépassant les 300°C; l'abondance de calcite dans ces veines suggére une influence du CO2 sur la minéralisation. Les inclusions fluides dans la blende de seconde génération livrent des températures moyennes d'homogénéisation autour de 306°C. Le recoupement par des plutons post-cinématiques dont l'âge est connu permet de cantonner la déformation et la minéralisation de seconde génération dans le gite de Lake Bond au début du Silurien. Une comparaison avec les autres gites présents dans le Groupe de Robert's Arm ainsi qu'avec des gites situés en d'autres points du centre de Terre-Neuve suggére un modèle métallogénique en deux étapes qui sont: (1) un épisode volcanogène précoce contemporain des roches éncaissantes ordoviciermes inférieures et (2) un hydrothermalisme eosilurien en liaison avec un cisaillement et un déplacement le long de failles majeures. On conele provisoirement cet hydrothermalisme avec un épisode repandu de minéralisation filonienne en or dans le centre de Terre-Neuve. Il semble qu'à Lake Bond, la minéralisation aurifere de seconde génération se soit supérposée aux zones de sulfures précoces, ce qui suggére un potentiel d'exploration pour les zones auriferes au sein des stockwerks de sulfures volcanogènes à faible teneur dans la ceinture de Buchans-Robert's Arm. [Traduit par le journal]