Des gages d'amour pour la traite des fourrures: Transferts de sens et réappropropriations des bagues « jésuites » à motif L-Coeur et des bagues à motif foi en Amérique de Nord aux XVIIe et XVIIIe siècles

Caroline Mercier

Abstract


This study is about the “L-Heart” Jesuit rings and faith rings discovered at contact sites in North America in the 17th and 18th centuries. These pieces of jewellery are of particular interest since they had a sentimental connotation in France and Great Britain during this period. The author attempts to establish what reappropriations and shifts in meaning led to the rings being involved in relations between Europeans and Amerindians. After describing the two types of rings and presenting the interpretations made to date by archaeologists, the author retraces their use in Europe as symbols of matrimonial union, objects of love and tokens of friendship. She then shows that they were also used for evangelization purposes and negotiations of alliances with Amerindians once the rings arrived on North American soil. They could even be interpreted as objects of protection and prestige, somewhat like Native finery.

Résumé

Cette étude porte sur les bagues « jésuites » à motif L-Cœur et les bagues à motif foi mises au jour sur des sites de contacts du Nord-est américain des XVIIe et XVIIIe siècles. L’intérêt de ces bagues est qu’il s’agit de bijoux à connotation sentimentale en France et en Grande-Bretagne à la même époque. L’auteure tente de cerner les transferts de sens et les réappropriations qui les ont conduites à participer aux échanges entre les Européens et les Amérindiens. Après avoir décrit ces deux bagues et présenté les interprétations qui en ont été faites à ce jour par les archéologues, l’auteure retrace leurs usages en Europe comme symboles de l’union matrimoniale, objets d’amour et gages d’amitié. Elle démontre ensuite qu’elles se prêtaient aussi à l’évangélisation et à la négociation des alliances avec les Amérindiens une fois passées du côté américain. Elles pouvaient même être interprétées comme des objets de protection et de prestige, à la manière des parures autochtones

Full Text:

HTML PDF