From Object of Poverty to National Treasure: The Ambiguous Place of Catholic Convents in Quebec and the Rhetoric of Heritage

Tania Martin

Abstract


Convents and Catholic religious institutions undeniably constitute an important component of Quebec's religious heritage. Yet, popular and official interest in and concern over the preservation of these buildings seems to have grown exponentially in the last decade. Arguments over the demolition and reuse of properties of religious communities of women reveal the wide-ranging attitudes of concerned citizens, members of sisterhoods and the clergy, heritage advocates, and government. The ways religious heritage has been defined and packaged (for tourist consumption, to bolster national narratives) reflect not only gender asymmetries within the attribution and appreciation of religious heritage but also ambivalence toward the role of the Church in Quebec history.

Résumé

Les couvents et autres établissements religieux catholiques constituent indéniablement une composante importante du patrimoine religieux du Québec. Au cours de la dernière décennie, les intérêts populaires et officiels à préserver ces bâtiments et les préoccupations à cet égard ont augmenté de façon exponentielle. Les discussions sur la démolition ou l'attribution de nouvelles vocations aux édifices des communautés religieuses de femmes révèlent la grande diversité des attitudes des citoyens, des membres de communautés de femmes et du clergé, des défenseurs du patrimoine ainsi que du gouvernement. La façon dont le patrimoine religieux a été défini et présenté (pour consommation touristique, pour justifier le discours nationaliste) reflète non seulement des asymétries en fonction de l'appartenance à un sexe dans l'attribution et l'appréciation de ce patrimoine, mais aussi une ambivalence envers le rôle joué par l'Église dans l'histoire du Québec.

Full Text:

HTML PDF