"Hard Racket for a Living" — Making Light-Salted Fish on the East Coast of Newfoundland

Mark Ferguson

Abstract


This paper describes drying fish, the final phase in the processing of cod in the Newfoundland salt fisheries. Three themes regarding this work emerge: its remarkable labour intensiveness; the complex techniques and knowledge required; and the key roles women played in "making fish." Fishing people's evaluations of this work indicate seemingly contradictory positions: one typifies it and its way of life as sheer thankless toil, the other recalls these with satisfaction, even pleasure. I highlight the latter, neglected view and so begin the project of re-evaluating received academic/bureaucratic interpretations of the salt fisheries and the women and men who worked in them.

Résumé

Ce document décrit le séchage du poisson, dernière étape du traitement de la morue dans l'industrie de la pêche en eau salée à Terre-Neuve. Trois thèmes ressortent de ce travail : la quantité remarquable de main-d'œuvre qu'il exige, la complexité des techniques et connaissances requises, et le rôle essentiel des femmes dans l'art de « faire du poisson ». L'évaluation de ce travail par les intéressés indique des opinions apparemment contradictoires : certains le caractérisent, avec le mode de vie qu'il entraîne, comme un labeur purement ingrat, alors que d'autres se le rappellent avec satisfaction et même plaisir. L'auteur souligne cette dernière opinion, négligée, et s'attelle ainsi à la tâche de réexaminer les idées reçues d'universitaires ou de bureaucrates sur l'industrie de la pêche et sur les hommes et les femmes qui y ont œuvré.

Full Text:

HTML PDF