Ambrotypes: Positively Capturing the Past

Phillipe Maurice

Abstract


The collodion positive on glass, commonly known as the ambrotype, is derived from the collodion "wetplate"- a process in which the negative consists of a collodion-based, light-sensitive emulsion coated on a sheet of glass. Rather than using this negative to produce multiple positive images on paper, the ambrotype itself was bleached, then mounted in front of a dark surface so as to produce a single, seemingly positive image. This method proved popular from 1854 until the late 1860s. This comprehensive paper specifically reviews the ambrotype's history, technical evolution and variety in an effort to give a better understanding of its significance. The author describes the circumstances of the ambrotype in Western Canada. Conservation concerns are also outlined.

Résumé

Le positif au collodion sur plaque de verre, communément appelé « ambrotype », est dérivé de la « plaque humide » au collodion, un pro-cédé dans lequel le négatif consiste en une emulsion photosensible à base de collodion appliquée sur une feuille de verre. Au lieu d'utiliser ce négatif pour produire de multiples images positives sur papier, on blanchit l'am-brotype même, puis on le monte devant une surface sombre pour produire une seule image en apparence positive. Cette méthode s'est révélée populaire de 1854 à la fin des années 1860. Cet article de fond passe spécifiquement en revue l'histoire de l'ambrotype, son évolution technique et sa diversité, pour mieux faire comprendre l'importance du procédé. L'auteur décrit les circonstances dans lesquelles l'ambrotype s'est imposé dans l'Ouest canadien. Il fait aussi état de considérations liées à la conservation.

Full Text:

HTML PDF