Influence of the Hudson's Bay Company on Carrier and Coast Salish Dress, 1830-1850

Nicholette Prince

Abstract


An examination of Hudson's Bay Company account ledgers from New Caledonia and Fort Langley from 1830 to 1850 reveals that during the fur trade, Carrier and Coast Salish had access to large quantities and varieties of European-manufactured dress goods. How these items were incorporated into their traditional clothing is shown through contemporaneous descriptions of their costume. While the types of clothing merchandise available to the Carrier and Coast Salish were similar, their use of them was different. The Carrier traditionally wore fitted, constructed garments made of tanned animal hides and fur. By 1850, they were wearing European apparel, probably because it was similar in fit and silhouette to their own clothing and required less effort to produce. Traditional Coast Salish costume consisted primarily of a blanket or robe wrapped around the body. Coast Salish had not changed to European dress style by 1850. Rather, they used European textile imports, such as woollen blankets, in their pre-contact style of dress. They may not have adopted European garments because these were too different from their own.

Résumé

Un examen des livres comptables des comptoirs de la Compagnie de la baie d'Hudson dans la région de New Caledonia et à Fort Langley, de 1830 à 1850, révèle que, dans le cadre de la traite des fourrures, les Porteurs et les Salish de la côte ont eu accès à des quantités et des variétés importantes de vêtements manufacturés en Europe. Les descriptions de leurs costumes rédigées à cette époque témoignent de la façon dont ces articles ont été intégrés à leurs tenues traditionnelles. Mais si les Porteurs et les Salish de la côte ont eu accès à peu près aux mêmes types de vêtements, ils en ont fait un usage différent. Les Porteurs avaient coutume de porter des vêtements artisanaux ajustés, faits de cuirs tannés et de fourrures. Dès 1850, on les voyait déjà en tenue européenne, probablement parce que celle-ci était aussi ajustée que leurs vêtements traditionnels et ne changeait rien à leurs silhouettes, tout en exigeant moins d'efforts de production. Le costume traditionnel des Salish de la côte se composait principalement d'une couverture ou d'une tunique drapée autour du corps. En 1850, les Salish de la côte n'avaient pas encore adopté la tenue européenne. Cependant, ils utilisaient des étoffes importées d'Europe, notamment des couvertures de laine, adaptées à leur mode vestimentaire d'avant les contacts. Il est probable qu'ils n 'avaient pas adopté les vêtements à l'Européenne parce que ceux-ci étaient trop différents de leurs propres tenues.

Full Text:

HTML PDF