An Uncertain Harvest: Hard Work, Big Business and Changing Times in Prince Edward County, Ontario

Peter Lockyer

Abstract


Although Prince Edward County, Ontario is not blessed with particularly fertile soils or the longer growing season enjoyed by other agricultural areas in Ontario, a combination of unique factors conspired to make the region the centre of the canning industry in Canada until the 1950s. The pioneer canners made their money by embracing new technologies emerging from America's whirlwind love affair with machines and through a business acumen fuelled largely by greed. Increasing fragmen-tation of the market for canned goods forced many of the larger firms to merge in 1903. After World War II, however, the industry began to rationalize. Prince Edward County, with its relatively poor soils, shorter growing season and small, obsolete factories, simply couldn 7 compete with the new factories built else-where. The increased ownership of the industry by multi-national corporations, the introduction of frozen food in the 1950s, the buying practices of national grocery store chains, the introduction of new worker and health regulations and the changing work attitudes of Canadians all took their toll on the canning industry of Prince Edward County. Today, there are few traces of the industry that was once everything to this rural Ontario community.

Résumé

On ne retrouve pas de sols particulièrement fertiles dans le comté de Prince Edward, en Ontario, ni la longue saison de croissance dont jouissent d'autres régions agricoles de la province, mais une combinaison de facteurs favorables a contribué à faire de cette région le centre de la conserverie au Canada jusque dans les années 1950. Les pionniers de cette industrie ont su s'enrichir grâce à de nouvelles techniques issues du machinisme américain et à un sens des affaires aiguisé en grande partie par le goût du profit. La fragmentation croissante du marché des conserves a forcé plusieurs des grandes entreprises à fusionner en 1903. Après la Seconde Guerre mondiale, toutefois, l'industrie s'est rationalisée. Le comté de Prince Edward, avec ses sols relativement pauvres, sa courte saison de croissance et ses petites usines désuètes n 'a plus été en mesure de soutenir la concurrence des nouvelles usines rivales. La mainmise croissante des multinationales sur cette industrie, l'introduction des aliments congelés dans les années 1950, les habitudes d'achat des épiceries à succursales multiples au pays, une nouvelle réglementation des conditions de travail et de salubrité ainsi que les nouvelles attitudes des Canadiens à l'égard du travail furent autant de coups portés à la conserverie dans le comté de Prince Edward. Aujourd'hui, peu de choses subsistent d'une industrie qui a joué un rôle primordial dans cette région rurale de l'Ontario.

Full Text:

HTML PDF