Industrialization and Production: A Bibliographic Survey

Stanley D. Chapman

Abstract


Textile historians have not unnaturally focused on the regions and periods of most dramatic change—Flanders in the Middle Ages, Leiden in the seventeenth century, the Loire Valley in the eighteenth century, Lancashire and Yorkshire in the Industrial Revolution—neglecting declining regions and periods of stagnation. More attention needs to be given to other periods, particularly the early modern period and the twentieth century, and the less obvious but important textile centres; for example, London, Dublin and Saxony.

Research may prove to be more fruitful if directed towards major themes. A few of these, such as capital, proto-industrialization, demographic change, have been the subject of some intense academic work, but others have been relatively neglected, including entrepre-neurship, markets and labour. Perhaps the most promising area may be based on team work and called 'cross-themes'; that is, fashion and industrial change, labour and technology, imperialism and markets, and international comparisons.

Materials exist for this research, though some archives are too difficult or inaccessible for research students. They include insurance inventories, court records, census enumerators' returns, business records, bank archives and legal registers. For recent periods oral testimony, museum artifacts and machinery offer a neglected field of opportunity.

Résumé

Les historiens du textile ont bien natu-rellement concentré leur attention sur les régions et époques qui ont connu les chan-gements les plus spectaculaires : les Flandres au moyen âge, Ley de au XVIIe siècle, la vallée de la Loire au XVIIIe, le Lancashire et le Yorkshire à l'époque de la révolution indus-trielle, laissant de côté les régions en déclin et les périodes de stagnation. Il faudrait s'in-téresser davantage à d'autres époques, en particulier au début de l'époque moderne et au XXe siècle, ainsi qu'à d'autres centres textiles importants qui ne viennent pas spontanément à l'esprit, par exemple Londres, Dublin et la Saxe.

La recherche pourra s'avérer plus fruc-tueuse si on l'axe sur des thèmes majeurs. Certains de ces thèmes, tels le capital, la proto-industrialisation et l'évolution démo-graphique, ont été abondamment exploités en milieu universitaire, mais d'autres ont été relativement négligés, par exemple l'entre-preneurship, les débouchés et le travail. L'orientation la plus prometteuse peut-être serait la recherche en équipe qu'on pourrait qualifier de «interthématique», c'est-à-dire où l'on recouperait la mode et l'évolution industrielle, le travail et la technologie ainsi que l'impérialisme et les débouchés, et où l'on ferait des comparaisons à l'échelle internationale.

Les matériaux nécessaires à la recherche sont là, quoique certaines archives soient d'un abord trop difficile, voire inaccessibles, pour des chercheurs étudiants. La documentation comprend des inventaires pour fins d'assu-rance, des registres d'audience, des données recueillies par les recenseurs officiels, des archives d'entreprise, des archives bancaires et des registres d'état civil. Pour les périodes récentes, les témoignages oraux, les machines et les artefacts conservés dans les musées sont des sources sous-exploitées.

Full Text:

HTML PDF