The Material Culture of Childhood: Problems and Potential in Historical Explanation

Thomas J. Schlereth

Abstract


The discovery of childhood over the past two centuries, initially by educators, clergy, merchandisers, and sociologists throughout the nineteenth century, and then by childpsychologists, antique dealers, writers, and social historians in the twentieth century, has meant an ever-expanding interest in the role of children and the concept of childhood. Part of this interest has focused on the things of children, on the surviving artifacts of past infancy, childhood and adolescence.

Two questions are posed about this interest in extant childhood artifacts: How and why has the material culture of childhood intrigued so many collectors, curators and scholars? What are the problems and possibilities of using such physical evidence in historical explanation? These questions are explored by reviewing how the objects of the child have been collected, exhibited, and interpreted over the past century. The essay's argument and supporting data, while largely drawn from the American historical experience, aims at providing a tentative overview of the topic.

Résumé

La découverte de la condition de l'enfance au cours des deux derniers siècles, faite d'abord par les éducateurs, les membres du clergé, les spécialistes des techniques marchandes et les sociologues pendant tout le XIXe siècle, puis par les psychologues, les antiquaires, les écrivains et les historiens sociaux, au cours du XXe siècle, a suscité un intérêt sans cesse croissant envers le rôle de l'enfant et le concept de l'enfance. On s'est notamment intéressé aux choses que possédaient les enfants: aux objets des bambins, des enfants et des adolescents d'autrefois, parvenus jusqu'à nous.

Cette étude pose deux questions sur l'intérêt manifesté à propos des objets façonnés ayant appartenu aux enfants et qui ont été conservés. On se demande comment et pourquoi la culture matérielle de l'enfance a suscité la curiosité de tant de collectionneurs, de conservateurs et de spécialistes, et on s'interroge aussi sur la nature des problèmes et des possibilités qu'entraîne l'utilisation de ces témoins d'un autre âge pour expliquer le passé. On explore ces questions en étudiant comment les objets que possédaient les enfants d'autrefois ont été collectionnés, exposés et interprétés depuis un siècle. L'étude, dont les raisonnements et les preuves apportées à l'appui sont tirés en majeure partie de l'histoire américaine, vise à donner provisoirement une vue d'ensemble du sujet.

Full Text:

HTML PDF