The Archaeology of Canadian Potteries: An Evaluation of Production Technology

Lester A. Ross

Abstract


Archaeological investigations of Canadian potteries have been initiated at no fewer than twenty sites. From these investigations a body of historical and technical knowledge has been developed for specific potteries and regions. One objective of this research has been the documentation of production techniques. At present, knowledge of techniques derived from archaeological research is unstructured, resulting in the identification of isolated production steps, rather than the inference of relatively complete production sequences. U sing a generalized account of a typical nineteenth-century Ontario procurement and manufacturing sequence for the production of common wares, prepared by David Newlands, a hypothetical ceramic production structure has been developed. On this heuristic model are based generalizations for an entire in-dustry, and future research should attempt to refine the basic model as well as postulate characteristic structures for individual potteries and other regions. Examinations of research conducted at ceramic kiln sites in England and the United States suggest various methods and problem orientations which could be adapted for such investigations of Canadian sites:
1) Geographic and temporal studies to address regional technology and adaptive change.
2) Material studies into kiln construction.
3) Chemical and physical studies of fabrics, glazes, decorations, and wares to deduce manufacturing techniques.
4) Material studies on manufacturing errors, accidents, and repairs.
5) Historical and material studies into tool and machinery usage.
6) Replicative experimentation to evaluate previous manufacturing inferences of pottery manufacturing.

Résumé

Des recherches archéologiques sur la poterie canadienne ont été entreprises sur au moins vingt sites. Ces fouilles ont permis d'accumuler des connaissances d'ordre historique et technique sur des poteries et sur des régions particulières. L'un des objectifs de ces recherches était de se renseigner sur les techniques de production de la céramique. A l'heure actuelle, les connaissances acquises par les recherches archéologiques au sujet des anciennes techniques ne sont toujours pas structurées; c'est pourquoi nous n'avons pu établir que des étapes de production isolées, insuffisantes pour permettre de reconstituer le véritable processus de fabrication. Un système hypothétique de production a pu être élaboré à l'aide d'une description générale, faite par David Newlands, d'une chaîne de fabrication typique du XIXe siècle en Ontario. Pour l'instant, ce modèle heuristique est appliqué à l'ensemble de l'industrie de la céramique. Les chercheurs auraient maintenant avantage à préciser le modèle de base et à émettre des hypothèses sur les modes d'organisation caractéristiques à chaque poterie et aux autres régions. L'examen des recherches menées sur les fours à céramique en Angleterre et aux Etats-Unis suggère diverses méthodes et orientations qui pourraient être adaptées en vue d'études analogues sur les sites canadiens:
1) Etudes géographiques et temporelles pour analyser les techniques régionales et les changements de fabrication.
2) Etudes des artefacts afin d'examiner la construction des fours.
3) Études chimiques et physiques des matériaux, des vernis, décors et articles afin de déterminer les techniques de fabrication.
4) Études des vices de fabrication, des accidents et des réparations à l'aide des artefacts.
5) Recherches historiques et recherches sur les artefacts afin de connaître les machines et les instruments utilisés.
6) Fabrication de répliques selon les techniques présumées de l'époque afin de corroborer les hypothèses.

Full Text:

HTML PDF