Profil de la main-d'oeuvre forestière en Mauricie d'après le recensement de 1861

Claire-Andrée Fortin

Abstract


Around the 1850s, the forests in the St. Maurice Valley became the site of intensive activity; felling increased dramatically and the number of sawmills multiplied, and this meant that more and more manpower was needed. Where were the men found? Were the workers in the lumber camps young or old, single or married? Using the 1861 census as his sole source, the author throws new light on the characteristics of this workforce, especially with regard to the workers from Saint-Stanislas.

Résumé

Vers les années 1850, la forêt mauricienne devient le théâtre d'une activité intense; la coupe du bois s'intensifie et les scieries se multiplient de sorte qu'une main-d'oeuvre de plus en plus nombreuse est nécessaire. Où recrute-t-on ces hommes? Jeunes, vieux, célibataires et mariés montent-ils également dans les chantiers? A l'aide d'une source unique, le recensement de 1861, l'auteur apporte un nouvel éclairage sur les caractéristiques de cette main-d'oeuvre et tout particulièrement sur les travailleurs forestiers provenant de Saint-Stanislas.

Full Text:

HTML PDF