Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol 21 No 2 (2018)

Expérimentation des dictées métacognitives : quels effets sur l’apprentissage de l’orthographe grammaticale en contexte francophone minoritaire ?

Submitted
January 19, 2018
Published
March 29, 2019

Abstract

Résumé

Les élèves scolarisés en français dans un contexte de langue minoritaire rencontrent d’importantes difficultés en orthographe grammaticale (Bélanger, Minor-Corriveau et Bélanger, 2015). Ayant également observé de telles difficultés chez les élèves scolarisés en français dans un contexte majoritaire au Québec, Nadeau et Fisher (2014) ont montré que les dictées métacognitives (par ex. la dictée 0 faute) avaient un effet positif et significatif sur la réussite de l’orthographe grammaticale. Dans cet article, les résultats d’une expérimentation des dictées métacognitives auprès d’élèves d’écoles francophones de l’Ontario sont présentés en comparaison à un groupe contrôle. Les élèves du groupe expérimental ont progressé de manière significative, alors que ceux du groupe contrôle n’ont pas progressé. Le degré d’usage du français en dehors de la classe ainsi que le type de cours suivi, théorique ou appliqué, n’ont pas d’effets significatifs sur les progrès dans le groupe expérimental. Les tests statistiques indiquent également que les progrès observés en contexte minoritaire se comparent à ceux observés en contexte majoritaire. 

Abstract

Students attending Francophone schools in a minority language context face important difficulties in French grammatical spelling (Bélanger, Minor-Corriveau, & Bélanger, 2015). Having also observed such difficulties among French students in a majority context in Quebec, Nadeau and Fisher (2014) found that metacognitive dictations (e.g., zero-error dictation) had a significant positive effect on the mastery of grammatical spelling. In this paper, we present the results from a quasiexperimental study in which metacognitive dictations were implemented in French schools in Ontario, a minority context. Students from the experimental group made significant progress while no progress was found among students in the control group. Moreover, two variables have no effect on the amount of progess in the experimental group: the degree of use of the French language outside the classroom and the educational profile (applied or theoretical). Statistical tests also indicate that progress found in a French language minority context is similar to the progress observed in a French majority language context.