Développement de la compétence linguistique permettant l’accord du verbe en nombre à l’écrit chez des élèves de l’élémentaire en contexte minoritaire

Joël Thibeault, Carole Fleuret, Pascale Lefrançois

Abstract


Résumé

La présente recherche explore le développement de la compétence linguistique qui permet l’accord du verbe en nombre à l’écrit chez huit élèves scolarisés en français dans le sud-ouest de l’Ontario, un milieu francophone minoritaire. Grâce à une conceptualisation qui unit les travaux de chercheurs en langues première et seconde, et à l’analyse des données issues d’une activité de complètement et de productions écrites, nous avons fait émerger trois profils développementaux : le premier groupe de scripteurs fait montre d’une compétence opérationnelle en début d’étude, celle-ci demeurant relativement stable au gré des 13 mois de la recherche. Le deuxième groupe peine à orthographier la marque prototypique de la pluralité verbale au commencement de l’étude et exerce, du début à la fin, un contrôle orthographique lacunaire pour ce qui est de l’objet linguistique retenu. Le dernier groupe, analogue au regroupement précédent en début d’étude, présente un développement rapide au cours de la recherche. Nous discutons les résultats en fonction des recherches menées en langues première et seconde, et mettons l’accent sur les spécificités qui sous-tendent l’apprentissage du français écrit en situation de minorité linguistique.

 

Abstract

This study explores the development of the linguistic competency underlying subject-verb agreement in number in its written form among eight students who were schooled in French in Southwestern Ontario, a francophone minority setting. Through a theoretical framework that unites the work of scholars who focus on first and second language writing development, and the analysis of data collected from a completion task and written productions, three developmental modalities emerged. In the first group, writers developed an operational competency at the beginning of the study, and their competency remained relatively stable throughout the 13 months of the research. The second group of writers showed, throughout this period of time, a competency that does not allow the agreement of verbs in the plural, even when the syntactic environment in which it is written is relatively simple. Finally, the third group demonstrated a competency that was similar to that of the pupils of the second group at the beginning of the study. However, this third group’s linguistic competency, between the last two data collection sessions, showed an accelerated development. The data are discussed in light of the results of studies on first and second language writing, and illuminate the specificities related to the learning of written French in minority settings.


Keywords


écriture; grammaire; accord du verbe; milieu francophone minoritaire

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Print ISSN: 1481-868X
Online ISSN: 1920-1818