“The Battle of Grand Pré”: The Historic Sites and Monuments Board of Canada and the Commemoration of Acadian History

Roger Marsters

Abstract


In the 1920s and 1930s members of the Historic Sites and Monuments Board of Canada (HSMBC) debated how best to represent the past’s ethnic and linguistic diversity. Some board members espoused a “bicultural” view of Canadian history that aimed to subsume francophone and anglophone experience in a unified civic history, posited as a corrective to the linguistic strife then vexing Canada. The HSMBC’s commemorative projects at Grand Pré, Nova Scotia, forced members to confront entrenched ethnic and linguistic rivalries — conflict that challenged and finally undermined their commitment to this incipient biculturalism.

Résumé

Dans les années 1920 et 1930, les membres de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) discutèrent de la meilleure façon de représenter la diversité ethnique et linguistique de ce passé. Certains membres de la Commission adoptèrent une vision « biculturelle » de l’histoire du Canada qui visait à subsumer l’expérience francophone et anglophone dans une histoire civique unifiée, présentée comme un remède au conflit linguistique qui affligeait alors le Canada. Les projets commémoratifs de la CLMHC à Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse, forcèrent ses membres à faire face aux rivalités ethniques et lingustiques solidement ancrées, qui remirent en question et finalement minèrent leur engagement envers ce biculturalisme naissant.

Full Text:

HTML PDF


Acadiensis. ISSN: 00445851