Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

Articles

Vol. XXXV, No. 2 Spring/Printemps 2006

"If it saves one life, all the effort . . . is worthwhile": Crossroads for Women/Carrefour pour femmes, Moncton, 1979-1987

Submitted
December 9, 2008
Published
March 3, 2006

Abstract

Crossroads for Women/Carrefour pour femmes was one of three transition houses that opened in New Brunswick in the early 1980s. Like most transition houses established in Canada in the 1970s and 1980s, Crossroads/Carrefour relied on short-term government grants and donations and could only pay low wages to its staff. Based on interviews with activists and the privately held records of the shelter, this article explores how organizers negotiated the contradiction between working for women's equality and paying women low wages. Organizers secured government support for the shelter, but they were less successful in changing opinions about the value of women's work. Resumé Carrefour pour femmes / Crossroads for Women est l'une des trois maisons de transition qui ont vu le jour au Nouveau-Brunswick au début des années 1980. Comme la plupart des maisons de transition fondées au Canada dans les années 1970 et 1980, Carrefour pour femmes / Crossroads for Women dépendait de subventions gouvernementales à court terme et des dons, et ne pouvait verser que de faibles salaires à son personnel. À la lumière d'entrevues auprès d'activistes et des dossiers privés du refuge, cet article explore comment les organisatrices ont concilié la contradiction entre leur travail en faveur de l'égalité des femmes et le fait de verser des salaires peu élevés au personnel féminin de la maison. Les organisatrices ont réussi à obtenir de l'aide gouvernementale pour le refuge, mais elles ont eu moins de succès pour ce qui est de changer les mentalités sur la valeur du travail des femmes.

Most read articles by the same author(s)