Organized Labour and the Making of Public Policy in Twentieth-Century New Brunswick

David Frank

Abstract


The long view of New Brunswick history over the past century shows us glimpses of a vigorous tradition of social reform, much of it driven by the activism of organized labour. The New Brunswick Federation of Labour, established in 1913, was a major force in this history. The Federation played a leading part in the achievement of labour standards such as workmen’s compensation (1918) and subsequently in the enactment of laws to protect the right to union membership and collective bargaining. In pursuing these and other objectives, the province’s labour organizations have contributed to traditions of social democracy that are too easily overlooked in contemporary debates in New Brunswick. This essay sheds light on that important history, and why organized labour still matters in the province.

Résumé

La perspective que nous offre un recul et une vision d'ensemble sur l'histoire du Nouveau-Brunswick au cours du siècle dernier nous permet d'entrevoir une forte tradition de réforme sociale en grande partie animée par l’activisme du mouvement syndical. La Fédération des travailleurs et des travailleuses du Nouveau-Brunswick, établie en 1913, occupe une place importante dans cette histoire. De fait, la Fédération a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration des normes du travail, telle que l’indemnisation pour accident du travail (1918) et, par la suite, de l’édiction de lois visant à protéger le droit à l’affiliation syndicale et à la négociation collective. En cherchant à atteindre ces objectifs ainsi que d’autres, les affiliations syndicales de la province ont contribué aux traditions de la démocratie sociale, traditions trop facilement oubliées dans les débats d’aujourd’hui au Nouveau-Brunswick. Cet article jette un éclairage sur cette histoire marquante et des raisons pour lesquelles le mouvement des travailleurs importent toujours dans la province.


Full Text:

HTML PDF