Vol. 1 (2010)
Invited Essays / Essais sollicités

The Once and Future New Brunswick Free Press

Published January 1, 2010
How to Cite
Walker, J. H. (2010). The Once and Future New Brunswick Free Press. Journal of New Brunswick Studies / Revue d’études Sur Le Nouveau-Brunswick, 1. Retrieved from https://journals.lib.unb.ca/index.php/JNBS/article/view/18192

Abstract

New Brunswick was at the forefront of the diverse, unruly, and fiercely competitive free press of Canada’s Confederation era. Yet today over thirty newspapers of various types operate in New Brunswick, virtually all of them owned by the Irving interests. In the case of the proposed sale of NB Power to Hydro-Québec, this essay notes that the Irving press applauded the proposed lower power rates for large industrial users, including major Irving-owned industry. With minimal competition in New Brunswick’s media sector, this appeared to commentators as a conflict of interest. This essay will argue that the Irving media monopoly muffles debate in the province and that it is time to let in some fresh air through a modern, diverse, and competitive free press. Résumé Le Nouveau-Brunswick a été à l’avant-garde d’une presse libre diversifiée, irrévérencieuse et extrêmement concurrentielle pendant l’ère de la Confédération du Canada. Toujours est-il qu’aujourd’hui, plus de trente journaux de divers genres sont publiés au Nouveau-Brunswick, et presque tous appartiennent à Irving. Dans le cas de la vente proposée d’Énergie NB à Hydro-Québec, cet essai signale que les journaux appartenus par Irving rendaient hommage aux tarifs d’électricité plus bas proposés aux grands consommateurs industriels, y compris d’importantes entreprises appartenues par Irving. Étant donné qu’il y a très peu de concurrence dans le secteur de la presse au Nouveau-Brunswick, les commentateurs estimaient que la nouvelle semblait être un conflit d’intérêt. Cet essai propose que les médias monopolisés par Irving étouffent les débats dans la province, et qu’il est temps de laisser entrer une bouffée d’air frais par l’entremise d’une presse libre moderne, diversifiée et concurrentielle.