Devenir Autre: Languages of Marco Micone's "culture immigrée"

Erin Hurley

Abstract


Dans le théâtre de Marco Micone, dramaturge italo-québécois, la langue cherche à rendre compte du statut de l'immigrant au sein de la société québécoise et à reconceptualiser les paradigmes nationaux qui l'excluent. Parce que ce dramaturge occupe une position externe à la culture québécoise « pure laine » tout en ayant une affinité avec un grand nombre de ses investissements littéraires et politiques, sa trilogie dramatique exprime une position linguistique autre, externe au binaire franco/anglo normalisé au Québec. Dans chacune des pièces de Micone, les ruptures causées par l'immigration et l'étran-geté linguistique sont thématisées en tant que silence et dépossession culturelle. Le dramaturge produit un vernaculaire français innovateur et hybride, infléchi par l'italien et l'anglais, un mode d'expression des plus daptés à la culture immigrante polyglotte de Montréal. Cette langue de contact est à l'avant-garde de la présence du sujet italo-québécois sur la scène québécoise. De plus, elle agit sur la langue française pour y inscrire les différences linguistiques et culturelles qui se trouvent en ses marges.

Full Text:

HTML PDF