Laurier Melanson: La liberté offerte par le rire
HTML

How to Cite

Brown, A. (1990). Laurier Melanson: La liberté offerte par le rire. Studies in Canadian Literature / Études En littérature Canadienne, 15(2). Retrieved from https://journals.lib.unb.ca/index.php/SCL/article/view/8128

Abstract

En entrevue, Laurier Melanson se dit fier d'être francophone, même s'il aura vécu plusieurs années dans un milieu anglophone. Il écrit en français et en anglais afin de posséder une vision plus juste du monde. Il avoue que ses aventures au théâtre et en musique ont joué un rôle important dans sa carrière littéraire. Il n'a commencé à écrire sérieusement qu'après l'âge de cinquante ans. Il écrit par besoin non seulement monétaire, mais aussi par besoin de s'entendre dire ce qu'il pense. Melanson écrit autant des pièces radiophoniques, qui atteignent un public assez restreint, que des romans. Bien qu'il soit classé comme écrivain comique, il peut être tout aussi sérieux; comme Marcel Proust, Melanson est capable d'insérer le rire dans le tragique.
HTML

Permissions requests from authors to reprint their work in books or collections authored or edited by the author are granted gratis, with a requirement that acknowledgement of first publication in Studies in Canadian Literature is included in the publication.   Permission requests from external sources are charged a fee at the discretion of Studies in Canadian Literature;  50% of this fee is given to the author.