Geology and Wine 7. Geology and Wine Production in the Coastal Region, Western Cape Province, South Africa

Christopher J. Bargmann

Abstract


South Africa's wine industry, founded in1659, ranks 16th in the world in terms of vineyard acreage and 7th in terms of wine production, making the country a significant player in the world wine industry. The industry saw early success with the wines of Constantia in the 18th century and is currently recovering from the influence of legislative controls that restricted the industry over much of the 20th century.

The Coastal Region, which includes the important Stellenbosch and Paarl Districts, forms the heartland of the industry and accounts for approximately 45% of the country's wine production. Geologically this important region is underlain by argillaceous sediments of the Malmesbury Group (late Proterozoic); granitic intrusives of the Cape Granite Suite (Late Proterozoic-Cambrian); conglomerates and mudstones of the Klipheuwel Group (Ordovician); and are naceous sediments of the Table Mountain Group (Middle Ordovician-Early Devonian). In addition, Cenozoic deposits -soils, river gravels, aeolian sands and bedrock weathering products including saprolites and kaolin - are important factors. Soils consisting of loam or containing clay layers are important owing to their ability to retain moisture that can be utilized by vines during the dry summer months.

The two main subdivisions of the Coastal Region, the Stellenbosch and Paarl districts, are discussed below in more detail. Their geological, topographic and general climatic characteristics illustrate the wide range of terroirs present in districts and are features to be considered as the country ponders over changes to its Wine of Origin legislation.

Sommaire

Fondée en 1659, l'industrie vinicole d'Afrique du Sud est aujourd'hui la 16e en importance au monde quant à la superficie cultivée et la 7e quant au volume de vin produit, ce qui en fait un producteur significatif de l'industrie vinicole planétaire. L'industrie a connu ses premiers succès avec les vins de Constance au 18e siècle, et de nos jours, elle se remet progressivement des effets législatifs contraignants qui ont été en vigueur au cours d'une grande partie du 20e siècle.

La région Côtière, en particulier les importants districts de Stellenbosch et de Paarl, constituent le coeur de l'industrie avec 45 % de la production de vin du pays. Le substratum géologique de cette importante région est constitué des sédiments argileux du Groupe de Malmesbury (fin du Protérozoïque); des masses intrusives de la suite granitique du Cap (fin du Protérozoïque-début du Cambrien); des conglomérats et des lutites du Groupe de Klipheuwel (Ordovicien), et; des sédiments arénacés du Groupe de Table Mountain (Ordovicien moyen-début Dévonien). Les couches cénozoïques de sols, graviers fluviatiles, sables éoliens ainsi que les produits d'altération comme les saprolites et les kaolins sont également des facteurs importants. Les sols constitués de loam ou qui renferment des couches d'argiles sont importants pour la survie de la vigne durant les mois secs de l'été, à cause de leur capacité à retenir l'eau.

Les deux principales zones de larégion Côtière, soit les districts de Stellenbosch, et celui de Paarl, font l'objet d'une discussion détaillée ci-dessous. Leurs caractéristiques géologiques, topographiques et climatiques générales permettent de comprendre le large éventail de terroirs de ces districts et constituent autant de facteurs à considérer au moment oj le pays considère la possibilité d'apporter des changements à sa législation sur les vins d'origine.

Full Text:

PDF