A SHRIMP II Ion Microprobe at the Geological Survey of Canada

Richard A. Stern

Abstract


Early in 1996, the Geological Survey of Canada acquired a Sensitive High-Resolution Ion Microprobe (SHRIMP). Now operating, this instrument permits precise in situ measurement of isotopes in mineral grains. SHRIMP complements the widely used isotopic dating method of isotope dilution thermal ionization mass spectrometry. Although SHRIMP is less precise than isotope dilution methods, the material sampled is much smaller, offering better spatial resolution and faster analysis. SHRIMP'S most important application is the determination of U-Pb isotopic ages of zircon. Studies particulary suited to SHRIMP include analysis of minerals in situ where context is vital (e.g., complex metamorphic rocks), detrital zircon chronology in sedimentary basin analysis, and reconnaissance zircon chronology with application to geological mapping and mineral exploration projects. SHRIMP will be accessible to academia/industry researchers in Canada in late 1996, following development of requisite analytical/scientific expertise.

Résumé

Au début de l'année 1996, la Commission géologique de Canada a acquis une microsonde ionique à haute résolution ultrasensible appelée SHRIMP. Cet instrument qui est fonctionnel maintenant, permet de faire des mesures isotopiques précises in situ sur le grain minéral même. La microsonde SHRIMP constitue un complément à la méthode de datation isotopique très répandue qu'est la spectrographie de masse thermoionique par diluton isotopique. Bien que la microsonde SHRIMP ne permette pas des déterminations aussi précises que celles obtenues par les méthodes par dilution isotopique, l'échantillon requis est beaucoup plus petit, ce qui permet une bien meilleure résolution spatiale et une analyse plus rapide. La détermination des âges U-Pb sur le zircon constitue la plus importante application de la microsonde SHRIMP. L'utilisation de cette microsonde est particulièrement indiquée dans les études où la connaisance du contexte est primordial et qui requièrent des mesures in situ, comme l'étude de roches métamorphiques complexes, la chronologie des zircons détritiques dans les analyses des bassins sédimentaires, et l'établissement des principaux repères chronologiques lors de campagnes de reconnaissance géologique ou de projets d'exploration minérale. La microsonde SHRIMP pourra être utilisé par les chercheurs des milieux académiques et industriels canadiens vers la fin de 1996, dès que le savoir-faire analytique et scientifique approprié aura été acquis.

Full Text:

PDF