Volume 4, Number 1 (1977)
Articles

Offshore Petroleum Developments in Northwest Europe — An Update

Keith Skipper
Amoco International Oil Company, Chicago, Illinois.
Published March 3, 1977
How to Cite
Skipper, K. (1977). Offshore Petroleum Developments in Northwest Europe — An Update. Geoscience Canada, 4(1). Retrieved from https://journals.lib.unb.ca/index.php/GC/article/view/2983

Abstract

The North Sea has been the focus of attention during the last decade for petroleum developments on the continental shelves of northwest Europe. The North Sea petroleum basin is ranked as one of the richest in the world. Production of North Sea gas commenced in 1966 and North Sea oil in 1971. By the early 1980s, 20 per cent of Western Europe's total oil requirements will be supplied by the North Sea. This will have beneficial effects not only on the economies of the United Kingdom and Norway (which will be self-sufficient in oil) but will also buy time to develop alternate sources of energy. A characteristic of North Sea petroleum development programs is their high cost making North Sea oil the most expensive conventionally produced crude oil to date. To meet the demands of sea and climatic conditions, new offshore production technology has evolved. In the northern North Sea, the favorable condition which exist for large reserves of oil include adequate Jurassic source rocks, good shale seals and large structures with highgrade sand reservoirs (mainly of Middle, Upper Jurassic, and Tertiary age) developed in a long north-south trending medial graben. Upper Permian salt seals large accumulations of natural gas in sandstone reservoirs of Lower Permian age in the southern North Sea. Similar tectonic and sedimentary relationships may exist in other basins of the northwest European shelf (off northern Norway, western Ireland, southwest and west UK) and these areas will receive future exploration attention. Résumé L'attention s'est concentrée, durant la dernière décade, sur la Mer du Nord pour les développements de l'exploitation pétrolière au niveau des plateformes continentales du Nord-Ouest de l'Europe. Le gisement de pétrole de la Mer du Nord est considéré comme l'un des plus riches du monde. La production de gaz naturel de la Mer du Nord a commencé en 1966 et celle du pétrole en 1971. Au début des années 1980, 25% des besoins en produits pétroliers de l'Europe Occidentale seront fournis par la Mer du Nord. Ceci profitera non seulement aux économies du Royaume Uni et de la Norvège (dont la production se suffira alors à elle-même), mais permettra de gagner du temps pour développer des sources alternatives d'énergie. L'une des caractéristiques de ces programmes de développements pétroliers en Mer du Nord, c'est leur coût élevé qui fait du pétrole fourni par la Mer du Nord l'un des plus chers parmi les pétroles bruts produtis à ce jour selon les méthodes habituelles. Pour faire face aux exigences des conditions maritimes et climatiques, une nouvelle technologie de la production au large des côtes s'est développée. Dans la partie septentrionale de la Mer du Nord, l'existence de conditions favorables à de grandes réserves de pétrole incluent des roches jurassiques adéquates, de bonnes couches de schistes étanches, de vastes structures contenant des réservoirs de sable à haute teneur (principalement du Jurassique Moyen, Supérieur, et de l'Age Tertiaire), se développant en un long fossé médian orienté Nord-Sud. Des sels du Permien Supérieur recouvrent de manière étanche de grandes accumulations de gaz naturel dans des réservoirs de grès du Permien inférieur, dans la partie méridionale de la Mer du Nord. Des relations tectoniques et sédimentaires similaires peuvent exister dans d'autres bassins de la plateforme continentale du Nord-Ouest de l'Europe (au large des côtes du Nord de la Norvège, de l'Ouest de l'Irelande, de l'Ouest et du Sud-Ouest du Royaume Uni), et ces régions feront l'objet d'études en vue d'explorations prochaines.