Volume 34, Numbers 3 and 4 (2007)
Series

Great Mining Camps of Canada 2. The History and Geology of the Anyox Copper Camp, British Columbia

Ross Sherlock
Gold Field Exploration
Published September 1, 2007
How to Cite
Sherlock, R., & Domvile, J. (2007). Great Mining Camps of Canada 2. The History and Geology of the Anyox Copper Camp, British Columbia. Geoscience Canada, 34(3). Retrieved from https://journals.lib.unb.ca/index.php/GC/article/view/10249

Abstract

The Anyox copper mining camp played a key role in the early development of northwestern British Columbia. It was discovered in 1889 and through persistence and belief in the project (a common theme in modern exploration), it was explored and brought into production in 1914 by Granby Consolidated Mining, Smelting and Power Co., Ltd. A large, modern and self-sufficient town was built around the mine to accommodate, and care for, a large work force and their families, which reached a population of over 2500. Two electrical generating powerhouses were built, one coal fired and the other hydroelectric, to operate the mine, mill and smelter complex that produced blister copper (~99% purity). Over 21.73 million tonnes of copper ore, at an average recovered grade of 1.68% Cu, 10.8 g/t Ag and 0.20 g/t Au, were treated and smelted between 1914 and 1935 to produce 321 546 tonnes of copper, 206 309 kg (6.6 million oz) of silver, and 3773 kg (121 300 oz) of gold. Considering the remoteness of the mine and the technologies available at the time, this was a remarkable achievement and an indication of the quality of engineering, construction and management provided by Granby. The operation closed permanently when the copper market was decimated by the Great Depression, and whatever was salvageable was dismantled and shipped out. Since then, the area has seen episodic exploration activities and received scientific studies that have led to a modern understanding of the geological setting and origin of the Anyox copper deposits. The mafic volcanic and sedimentary host rocks at Anyox are assigned to the Upper Triassic to Upper Jurassic Hazelton and Bowser Lake groups, respectively. The massive sulfide lenses are volcanogenic massive sulfide (VMS) deposits that originally formed at, or near the palaeo seafloor, by hydrothermal processes. The hydrothermal system was long-lived and precipitated sulfides mainly at the stratigraphic contact between the mafic volcanic and sedimentary host rocks, although some sulfides also occur in the immediate footwall and hanging-wall of this contact. An interval of cherty sedimentary rocks marks the contact and serves as an important stratigraphic marker for further exploration. The stratigraphic setting, hydrothermal alteration, style of mineralization and geochemistry of the mafic volcanic rocks are all consistent with the deposit having formed in a sediment-covered, spreading-ridge setting, such as Middle Valley on the northern Juan de Fuca Ridge, off the coast of British Columbia. It is noteworthy that the Hazelton Group also hosts the famous Eskay Creek gold deposit, which is about 200 km north of Anyox. Eskay Creek is a precious metal-rich variant of the VMS family and correlations between Anyox and Eskay Creek may stimulate additional phases of exploration and possibly further chapters in the history of Anyox. SOMMAIRE Le camp minier cuprifère d'Anyox a joué un rôle clé dans le développement du Nord-Ouest de la Colombie-Britannique. Découvert en 1889, il a été mis en production en 1914 par la Granby Consolidated Mining, Smelting and Power Co. Ltd., après qu'on y eut investi une bonne dose de foi et de persistance (thème très actuel de l'exploration contemporaine). Une grande ville moderne et autosuffisante a été construite autour de la mine permettant d'y accueillir et de répondre aux besoins d'une main-d'œuvre considérable et de leurs familles, une population qui a atteint 2 500 personnes. Deux centrales électriques y ont été construites, l'une au charbon et l'autre hydraulique. Ces deux centrales permettaient d'alimenter la mine, l'usine de traitement et la fonderie, un complexe permettant de produire du cuivre à soufflures d'une pureté de 99 % environ. Plus de 21,73 millions de tonnes de minerai de cuivre - à des teneurs moyennes de 1,68 % de Cu, 10,8 g/t d'Ag et 0,20 g/t d'Au - y ont été traitées entre 1914 et 1935, ce qui a donné 321 546 tonnes de cuivre, 206 309 kg (6,6 millions d'onces) d'argent, et 3 773 kg (121 000 onces) d'or. Considérant l'éloignement de la mine et les technologies disponibles alors, les résultats obtenus sont tout à fait remarquable et l'indication de la qualité de l'ingénierie, de la construction et de la gestion de Granby. Au moment de la Grande Dépression, alors que le prix du marché du cuivre s'est effondré, ce complexe minier a été fermé et tout ce qui en valait la peine a été démantelé et transporté ailleurs. Depuis lors, la région a été l'objet d'activité d'exploration et de recherches scientifiques épisodiques, ce qui a permis d'en tirer une compréhension moderne de son cadre géologique et de l'origine des gisements de cuivre d'Anyox. Les roches hôtes d'Anyox des Groupes de Hazelton et du lac Bowser sont des volcaniques mafiques et sédimentaires datant respectivement du Triassique supérieur et du Juras-sique supérieur. Les gisements de lentilles de sulfures massifs sont des sulfures massifs volcanogéniques (SMV) qui se sont formés à l'origine près ou sur le fond océanique par des processus hydrothermaux. Ce système hydrothermal qui a fonctionné longtemps a précipité des sulfures principalement au contact stratigraphique des roches volcaniques avec les roches sédimentaires hôtes, mais on trouve aussi des sulfures à proximité immédiate du toit et du plancher de ce contact. Un intervalle de roches sédimentaire siliceuses constitue un important marqueur stratigraphique. Le contexte stratigraphique, l'altération hydrother-male, le style de la minéralisation et la géochimie des roches volcaniques mafiques sont autant de facteurs sou-tenant l'hypothèse d'un gisement ayant été formé en milieu de crête de fond océanique migrante recouverte de sédiments, comme celle de Middle Valley de la portion nord de la crête de Juan de Fuca, au large de la côte de Colombie-Britannique. On notera avec intérêt que les roches du Groupe de Hazelton sont aussi les roches hôtes du fameux gisement d'or d'Eskay Creek, situé à environ 200 km au nord d'Anyox. Le gisement d'Eskay Creek est une variante riche en métaux précieux de la famille de la famille des SMV, et toutes corrélations établies entre Anyox et Eskay Creek pourraient relancer d'autres épisodes d'exploration, et ajouter d'autres chapitres à l'histoire d'Anyox.