Mercury in till and bedrock southeast of Kejimkujik National Park, Nova Scotia

  • Belinda M. Culgin 983 Pickering Beach Road, Ajax, Ontario L1S 1G2, Canada
  • Terry A. Goodwin Nova Scotia Department of Natural Resources, 1701 Hollis St., P.O. Box 698, Halifax, Nova Scotia B3J 2T9, Canada; * Corresponding Author

Abstract

Loons in Kejimkujik National Park, located in southwestern Nova Scotia, contain the highest mercury concentrations in blood of any breeding loon population tested in North America. A team of multi-disciplinary scientists has completed extensive research within and around the park in an attempt to identify the source(s) and process(es) that may be responsible for the high levels of mercury. One aspect of the research involved the collection of 32 C-horizon till samples from depths ranging from 70 to 120 cm. The samples were collected at 100 to 200 m intervals from three northwest-southeast transects that cross the inferred contact between the Halifax and Goldenville formations south of the Kejimkujik National Park boundary. Geochemical analysis (<63 µm size fraction) of the till indicates that the mean Hg concentrations are 40.8 ppb for till overlying slate of the Halifax Formation, and 32.4 ppb for till overlying greywacke of the Goldenville Formation. Chemical analyses of 9 bedrock samples (<105 µm size fraction) returned very low Hg concentrations (mean 2.4 ppb). Strict quality assurance/quality control protocols were followed in the collection, preparation, and analysis of the till and bedrock samples. RÉSUMÉ Les huards du parc national Kejimkujik, situé dans le Sud de la Nouvelle-Écosse, présentent les concentrations de mercure dans le sang les plus élevées parmi toutes les populations de huards examinées en Amérique du Nord. Une équipe pluridisciplinaire de scientifiques a réalisé des travaux de recherche approfondis à l'intérieur et à proximité du parc pour tenter de repérer la ou les sources et le ou les processus à l'origine des concentrations élevées de mercure. Un volet de ces recherches a comporté le prélèvement de 32 échantillons de till de l'horizon C à des profondeurs variant entre 70 et 120 cm. Les échantillons ont été prélevés à des intervalles de 100 à 200 m à l'intérieur de trois transects du nord-ouest au sud-est traversant la présumée zone de contact entre les formations d'Halifax et de Goldenville, au sud de la limite du parc national Kejimkujik. Une analyse géochimique (fraction d'une dimension de moins de 63 µm) du till révèle des concentrations moyennes de Hg de 40,8 p.p. 109 b dans le till recouvrant l'ardoise de la Formation d'Halifax et de 32,4 p.p. 109 dans le till recouvrant la grauwacke de la Formation de Goldenville. Des analyses chimiques de neuf échantillons de substrat rocheux (fraction d'une dimension de moins de 105 µm) ont accusé des concentrations très faibles de Hg (en moyenne 2,4 p.p. 109). Les chercheurs ont suivi des protocoles rigoureux d'assurance/de contrôle de la qualité lors du prélèvement, de la préparation et de l'analyse des échantillons de till et de roche du substratum. [Traduit par la rédaction]
Published
2006-12-12
How to Cite
Culgin, B. M., & Goodwin, T. A. (2006). Mercury in till and bedrock southeast of Kejimkujik National Park, Nova Scotia. Atlantic Geology, 42(2). https://doi.org/10.4138/2787