Contributors / Auteurs - Contributors / Auteurs -

Contributors / Auteurs

THIERRY BONNOT, historien de formation initiale, est chargé de recherche au CNRS, membre du laboratoire institut de recherche interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux (IRISS). Avec Bernard Müller, il anime un séminaire de l’EHESS organisé au Musée du Quai Branly (Paris), intitulé « Mises en scènes et en récits, musées, lieux ».

ROLAND BOHR is an assistant professor in the Department of History at the University of Winnipeg, specializing in aboriginal material culture. His research includes the manufacture of reproductions of Aboriginal artifacts.

MARTIN DROUIN est coordonnateur de l’institut du patrimoine de l’UQAM et professeur associé au Département d’études urbaines et touristiques de la même institution. Il s’intéresse à l’histoire du patrimoine, plus particulièrement aux efforts de conservation et aux modes de mise en valeur, notamment ceux développés par le biais du tourisme. En plus de nombreux articles, il a publié Le combat du patrimoine à Montréal (1973-2003) (PUQ,2005) et dirigé le collectif Patrimoine et patrimonialisation : du Québec et d’ailleurs (MultiMondes, 2006).

NATHALIE HAMEL est consultante en ethnologie et patrimoine. Elle a enseigné la culture matérielle et la muséologie et a travaillé pour divers organismes gouvernementaux et des musées. En plus de la recherche en culture matérielle, elle s’intéresse à l’histoire du patrimoine et des collections. En 2008, elle a publié le livre « Notre maître le passé, notre maître l’avenir »: Paul Gouin et la conservation de l’héritage culturel du Québec (Québec, PUL-IQRC, 204 p.). Un tout nouvel ouvrage est récemment paru : La collection Coverdale : la construction d’un patrimoine national (Québec, PUL, 2009, 410 p.).

DANIELLE LEWS is a Masters student in the Art History program at Concordia university in Montreal. With a consistent focus on minor architecture, Danielle has written and given lectures on the history of utopian planning, feminist and queer spatial issues and community urban activism and aesthetics. She is currently working on her interdisciplinary thesis on the diverse conceptions and practices of “parasite architecture.”

YVES LABERGE est encyclopédiste et historien du cinéma. Il a enseigné à l’Université d’Ottawa, à l’Université d’Aix-en-Provence et à l’Université d’Islande à titre de professeur invité. Ses travaux de recherche et ses enseignements portent sur les études canadiennes et américaines, sur la sociologie de la culture, des médias et du cinéma, ainsi que sur l’éducation à la citoyenneté. Yves Laberge a publié plus d’une centaine de chapitres répartis dans une douzaine d’encyclopédies publiées aux États-Unis. Depuis vingt ans, il a fait paraître plus de 500 critiques de livres et comptes rendus dans une quarantaine de revues mais aussi pour des magazines comme Nuit blanche et Cap-aux-Diamants. Il est directeur des collections L’espace public pour les Presses de l’Université Laval et Cinéma et société pour les Éditions l’Harmattan (Paris), en plus d’être membre du conseil de rédaction de six revues internationales. Il est également membre du conseil consultatif de l’Association canadienne des études culturelles et de la revue d’histoire Cap-aux-Diamants. Il est aussi membre du conseil d’administration du nouveau Musée canadien des droits de la personne. M. Laberge a obtenu une maîtrise en scénarisation et un doctorat en sociologie. Il a effectué des études postdoctorales au Centre national de recherche scientifique (CNRS), à Paris.

ANNE LINDSAY is a student in the Masters program in Archival Studies at the University of Manitoba, in Winnipeg. She has previously worked in natural dyes with wool and plant fibres, and works at The Centre for Rupert’s Land studies at The University of Winnipeg.

NADA GUZIN LUKIC est professeure de muséologie à l’Université du Québec en Outaouais et chercheure au Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture de l’Université Laval (LAMIC). Titulaire d’un doctorat en ethnologie de l’Université Laval ses recherches portent sur les approches contemporaines en muséologie, les rapports entre les musées et la société, l’interprétation du patrimoine en lien avec le conflit et sa mémoire, les médiations culturelles de l’art et du patrimoine. Un autre axe de recherche examine la relation entre l’émotion, la culture et le musée. Elle a publié plusieurs articles dans des ouvrages collectifs et dans des revues scientifiques.

RICHARD MACKINNON is holder of a Canada Research Chair in Intangible Cultural Heritage, the Director of the Centre for Cape Breton Studies and is the editor-in-chief and managing editor of Material Culture Review/Revue de la culture matérielle. Dr. MacKinnon teaches folklore in the Department of Heritage and Culture at Cape Breton University. He is the author of numerous articles about Cape Breton’s culture and heritage and is the author of Vernacular Architecture in the Codroy Valley and the newly released Discovering Cape Breton Folklore (CBU Press).

CATHY MATHIAS works as a conservator at Memorial University of Newfoundland. She obtained her PhD in Art History from Queen’s University, Kingston, Ontario where her research focused on the textile collection from a 17th-century archaeology site, in Ferryland, Newfoundland. She is currently working on a collection of early “ready-mades” from a Basque whaling site in Red Bay, Labrador.

CHRISTINE N. REISER is a PhD candidate at Brown University in the d=Department of Anthropology. Her training and research draws on historical archaeology, ethnohistory, and public humanities/museum studies to explore interests in community, materiality, heritage, race, memory, and the social uses of space. She is currently working on a dissertation focused on the social networking and community-keeping of Native American communities in 18th and 19th century western Connecticut.

PAUL WILLIAMS worked for twenty years as a professional archaeologist in Wales and Canada. He holds a BAH in archaeology from Wilfrid Laurier University in Waterloo, Ontario and an MPhil in Early Mediaeval Archaeology from the University of Wales, Cardiff. He taught in the Departments of Anthropology and Irish Studies at Saint Mary’s University in Halifax in the 1990s. In 2005, he received a PhD in Historical-Cultural Geography at Queen’s University in Kingston, Ontario for his dissertation, A Biography of a Place: The Case of the Little Dutch Church, Halifax, Nova Scotia. In recent years, he has worked as a heritage consultant and currently teaches in the Department of Geography and Environmental Studies at Carleton University in Ottawa, Ontario.