Picturing Vernacular Architecture: Thaddeus Holownia's Photographs of Irving Gas Stations

Annmarie Adams

Abstract


Among the best sources on the architecture of early Irving gas stations are seventy gelatin silver and chromogenic contact photographs by well-known Canadian photographer Thaddeus Holownia. He began to document Irving stations in 1982, following a move to Sackville, New Brunswick, from Toronto four years earlier. Holownia’s work has much to teach scholars of vernacular architecture. Although few of the photos include people, we sense human activity through open doors, adjacent houses, parked pickups, tracks in the snow, power lines, and advertising. Holownia’s view of the formal diversity of rural gas station is not the sanitized picture of Modernism we typically find in architectural history books. It is, perhaps, a more vernacular vision, like the work of American photographer Walker Evans and the German partnership Bernd and Hilla Becher, to whom his work is often compared. It is also a unique registry of how corporate capitalism can unexpectedly create a local vernacular architecture.


Résumé

Parmi les meilleures sources d’information sur l’architecture des premières stations-service Irving, on compte 70 épreuves argentiques à la gélatine et épreuves-contacts chromogéniques du rép uté photo- graphe canadien Thaddeus Holownia. Celui-ci a commencé à photographier les stations Irving en 1982, quatre ans après être déménagé de Toronto à Sackville (Nouveau-Brunswick). Son travail en apprend beaucoup aux chercheurs qui s’intéressent à l’architecture vernaculaire. Même si peu de ses photos montrent des personnes, l’activité humaine se décèle dans les portes ouvertes, les maisons adjacentes, les camionnettes stationnées, les traces dans la neige, les lignes de transport d’électricité et la publicité. Le point de vue d’Holownia sur la diversité formelle des stations-service rurales n’est pas l’image aseptisée habituelle du modernisme des livres d’histoire de l’architecture. C’est peut-être une vision plus vernaculaire, à l’instar des travaux du photographe américain Walker Evans et des Allemands Bernd et Hilla Becher, à qui celui d’Holowina est souvent comparé. C’est aussi un inventaire sans pareil des façons dont l’entreprise capitaliste peut, contre toute attente, créer une architecture vernaculaire locale.

Full Text:

HTML PDF