Life and Work in the Brigus Knitting Mills, 1953-1970

Peggy Hogan

Abstract


This paper looks at the operations and products of the Eckhardt Mills (named the Brigus Knitting Mills in 1959) in the Post-Confederate context of Newfoundland between 1953 and 1970. It looks at the design and production problems, the crafted products being produced, and the reception of them by women in the Newfoundland and mainland Irene Stores. The information has come from informants who were connected to the Mills, women who were buying the clothes, from the business records and financial reports of the company, and from the research of Newfoundland academics interested in the period. The Irene knits are reminders of what many believe to be the failed dreams of "Joey" Smallwood, Premier of Newfoundland in the post-Confederate period, but for others they are symbols of a period of positive and productive energy in the province's history.

Résumé

Cet article se penche sur l'exploitation et la production des usines de bonneterie Eckhardt Mills (deven ues les Brigus Knitting Mills en 1959) de 1953 à 1970, peu après l'entrée de Terre-Neuve dans la confédération canadienne. Il s'intéresse aux problèmes de design et de production, aux tricots fabriqués et à l'accueil que les femmes réservaient à ces produits dans lesmagasins Irene situés à Terre-Neuve et dans la partie continentale du Canada. L'information à la source de cet article provient de témoignages de personnes associées aux usines et d'acheteuses des produits, de dossiers commerciaux et de rapports financiers de l'entreprise, ainsi que de recherches universitaires de Terre-Neuviens portant sur la période. Pour plusieurs, les tricots Irene sont un rappel de ce qu 'ils considèrent comme les rêves infructueux de « Jœy » Smallwood, premier ministre de Terre-Neuve à l'époque suivant l'entrée dans la confédération, mais pour d'autres, ils sont les symboles d'une période riche en énergie positive et productive dans l'histoire de la province.

Full Text:

HTML PDF