Front Matter - Introduction

Front Matter

Introduction

Adrienne D. Hood
Royal Ontario Museum
Beverly Lemire
University of New Brunswick

1 The idea for a colloquium on textile history began with a desire to bring together scholars at various levels of their careers, all keenly active in research associated with the history of textile production and use. The development of the field of textile history has extended our knowledge of processes and of participation in production and marketing. This gathering aimed to facilitate both a summary of progress to date and to pose questions for discussion. Above all the aim was to stimulate and invigorate the thoughts of the participants through a structured selection of presentations and the informal medium of discussion. The response of those invited was enthusiastic; a similarly positive reaction was forthcoming from the corporate sponsor approached with a request to help fund this event. We would like to extend thanks to the following for financial assistance: Mr. Thomas Bell, President of Dominion Textile Inc.; the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada; and the Royal Ontario Museum, Veronika Gervers Memorial Fund. In addition, we are grateful for the support of the staff of the History Department, University of New Brunswick and the Textile Department, Royal Ontario Museum.

Invited participants from left to right: back row, Gail Fowler Mohanty; Stanley Chapman; Tom Dublin; Grant McCracken; Ken Ames; Gail Cuthbert Brandt; David-Thiery Ruddel; front row, Joan Thirsk; Beverly Lemire; Sonya Rose; Adrienne Hood; Helen Harden Chenut. (Photo taken at King's Landing Historical Settlement by A. Chapman)Les participants, de gauche à droite : deuxième rangée, Gail Fowler Mohanty, Stanley Chapman, Tom Dublin, Grant McCracken, Ken Ames, Gail Cuthbert Brandt, David-Thiery Ruddel; première rangée, Joan Thirsk, Beverly Lemire, Sonya Rose, Adrienne Hood, Helen Harden Chenut. (Photo prise au village historique de Kings Landing par A. Chapman)
Thumbnail of Figure 1Display large image of Figure 1

2 Research into the history of textile production and marketing in the Atlantic rim countries began with a focus on the mediaeval trade and the ensuing process of industrialization. Central to this research was the implicit recognition that the manner in which textiles were made, sold and used revealed principal organizational and functional structures of society. In early modern Europe and America, textile production was a major component of regional economies and work cycles of a large proportion of die population. Because non-mechanized cloth manufacture was extremely labour intensive, even the simplest fabrics represented an investment, with the result that cloth and clothing remained key commodities which could serve to indicate such things as status and wealth. The need to produce larger quantities of textile items for ever-expanding numbers of consumers reflected a qualitative restructuring of early modern society and was a major factor in triggering the industrial revolution. The investigation of this process reveals that the elements of cloth production could profoundly influence local and national economies.

3 Aspects of textile history have been well studied, among them changing technologies, resultant dislocation of workers and economic consequences, but this has been an uneven process. Although antiquarianism and connoisseurship have in the past characterized some of these studies, over the last several decades scholars have addressed broader issues in social, economic, cultural and material history. The themes selected for discussion at the colloquium were intended to demonstrate how the study of textiles and their production has progressed in some of the most vital areas of contemporary scholarship. For example, the issue of industrialization and production continues to generate intensive examination, building on a broad foundation of investigation. The relationship of gender to the question of cloth making adds a new facet to the study of textile history, allowing a better understanding of women's work culture and revising older generalizations. Analysis of the impact of cloth goods on early modern consumer behaviour in the mass market is in a comparatively early stage, but the indications are already clear that the studies of developing consumerism have a tremendous potential for exploding traditional myths and providing new insights into the characteristics and the unfolding of consumer society. Furthermore, many researchers view the maturing field of material culture studies, with its methodologies for assessing the material remains of a population, as having a growing importance, especially as museum exhibits increasingly provide vehicles for disseminating scholarly findings to wide audiences. Until recently, however, textiles have been neglected in this rapidly expanding field. These subjects were the foci of the colloquium "Surveying Textile History: Perspectives for Future Research." Each of the topics selected arose naturally from extensive, on-going work by the participants.

4 Identification of questions for future research constituted the second, affiliated rationale for this gathering. We structured the forum to facilitate detailed interdisciplinary and comparative assessments of the field. Over approximately two days, the twelve speakers and small audience participated in sessions dealing with industrialization and production; popular consumerism; gender; and material culture. We asked participants to draw on their own work relating to their topic and try to address issues and problems and to raise questions they deemed relevant. The structured question period was spirited and wide-ranging, usually carrying over to informal discussions during meals. The papers presented here reflect the diverse approaches and the series of questions yet to be resolved, both for individuals and for the subject as a whole. In the sessions participants posed both broad and specific research questions, and this scope is mirrored in the proceedings, providing the reader with an opportunity to trace the genesis and evolution of some of the historical issues. The collected papers indicate the interests of the presenters but cannot hope to reflect all aspects of the subsequent discussion which arose within the colloquium. Unfortunately, these collected proceedings do not include a transcript of the exchanges which followed the papers; budgetary and time restraints made such an undertaking impossible.

5 Because cloth and clothing are such an integral part of our lives, research into the conditions of creation, sale and use of textiles provides a means for analysing many timely historical concerns. We hope the readers of these articles will agree that they stand as a useful synthesis and stimulus to further research. Their publication in Material History Bulletin makes them available to a wider audience in the hope of fostering interest in, and investigation of, a pivotal area of study. This body of scholarship will highlight some of the interpretations and enquiries that continue to generate interest and debate in the field of textile history.

Beverly Lemire and Adrienne Hood
Guest Editors

6 À l'origine de ce colloque sur l'histoire des textiles, il y a eu tout d'abord un désir de rassembler des chercheurs, à différents stades de leur carrière, s'intéressant tous très activement à l'histoire de la production et de l'utilisation des textiles. Avec l'élargissement des cadres de la recherche en histoire des textiles, nous connaissons mieux maintenant les processus et les rouages de la production et de la mise en marché. Le colloque visait à faire le point et à ouvrir de nouvelles perspectives dans le domaine. Il s'agissait surtout de stimuler la réflexion des participants en leur offrant un ensemble structuré de présentations et l'occasion d'échanger leurs points de vue. C'est avec enthousiasme que les chercheurs ont accepté l'invitation et tout aussi positive a été la réponse de la société invitée à collaborer au financement du colloque. Nous tenons à remercier de leur concours financier M. Thomas Bell, président de Dominion Textile Inc., le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et le Veronika Gervers Memorial Fund du Musée royal de l'Ontario. Nous remercions aussi de leur aide le département d'histoire de l'Université du Nouveau-Brunswick et le département des textiles du Musée royal de l'Ontario.

7 Les premières recherches sur la production et la mise en marché des textiles dans les pays du littoral atlantique ont été consacrées, d'une part, au commerce médiéval et, d'autre part, à l'industrialisation. Elles s'appuyaient sur l'hypothèse implicite que les modes de fabrication, de vente et d'utilisation des textiles reflétaient les grandes structures organisationnelles et fonctionnelles de la société. Au début des temps modernes, en Europe et en Amérique, la production textile a joué un rôle majeur dans les économies régionales et les cycles de travail d'une grande partie de la population. Comme la fabrication à la main des tissus exigeait une main-d'œuvre extrêmement nombreuse, même les tissus les plus simples étaient coûteux, si bien que tissus et vêtements demeuraient des articles de consommation privilégiés, représentatifs du statut social et de la richesse. À cette époque, la nécessité d'accroître la production des textiles pour une clientèle sans cesse plus large reflétait une restructuration qualitative de la société et constituait un facteur déterminant pour la révolution industrielle. L'étude de ce processus révèle l'influence profonde que les éléments de la production textile peuvent avoir sur les économies locales et nationales.

8 Certains aspects de l'histoire des textiles ont été bien étudiés, entre autres l'évolution des techniques et le bouleversement de la main-d'œuvre, avec ses conséquences économiques. Mais ces efforts n'ont pas été uniformes. Tandis qu'autrefois ces recherches étaient parfois l'œuvre d'antiquaires et de connaisseurs, depuis quelques décennies, des chercheurs travaillent dans le cadre plus large de l'histoire sociale, économique, culturelle et matérielle. Les dièmes du colloque ont été choisis de façon à montrer la place qu'a prise l'étude des textiles et de leur production dans certains des secteurs les plus importants de la recherche actuelle. Ainsi, l'industrialisation et la production demeurent aujourd'hui l'objet de vastes travaux qui viennent compléter un édifice déjà imposant. L'analyse du rôle des femmes dans la fabrication des tissus ajoute à l'histoire des textiles une nouvelle facette, permettant de mieux comprendre le travail des femmes et révisant les généralisations du passé. Moins bien définie est l'influence des produits textiles sur les attitudes des consommateurs au début des temps modernes, dans le contexte du marché de masse; mais il est déjà clair que les études dans ce domaine pourront offrir d'excellents outils pour démasquer les mythes traditionnels et mieux connaître les caractéristiques et les débuts de la société de consommation. En outre, de nombreux chercheurs sont d'avis qu'une discipline dans sa maturité, comme l'histoire de la culture matérielle, avec ses méthodes d'évaluation des restes matériels d'une population, revêt une importance croissante, en particulier avec les expositions muséales qui permettent à un vaste public d'avoir accès aux résultats de la recherche; jusqu'à récemment toutefois, les textiles ont été négligés dans ce domaine en expansion rapide. Voilà donc la matière du colloque «Surveying Textiles History: Perspectives for Future Research», chacun des sujets choisis étant étroitement lié aux préoccupations actuelles des participants.

9 Dans un deuxième temps, le colloque visait à définir de nouvelles avenues pour la recherche. Nous avions structuré le forum de façon à faciliter un examen détaillé dans une optique interdisciplinaire et comparative. Pendant près de deux jours, douze conférenciers ont présenté devant de petits groupes des communications touchant l'industrialisation et la production, la consommation populaire, le rôle des femmes et la culture matérielle. Nous avions demandé aux participants de partir de leurs travaux personnels pour aborder les problèmes et les questions qu'ils jugeaient pertinents. La période de questions, couvrant de nombreux domaines, a donné lieu à des discussions enthousiastes qui se sont le plus souvent prolongées pendant les repas. Les communications regroupées ici reflètent les diverses approches et l'éventail des questions qui restent à résoudre, tant au niveau individuel que dans une perspective d'ensemble. Au cours des séances, les participants ont abordé des sujets de portée générale et d'autres très précis, ce dont rendent compte les actes du colloque, en retraçant les origines et l'évolution de certaines des questions historiques. Les diverses communications indiquent les intérêts de leurs auteurs mais ne sauraient refléter tous les aspects des discussions qui ont eu lieu au colloque. Malheureusement, temps et budget ne nous ont pas permis d'inclure ici la transcription des échanges qui ont suivi les communications.

10 Les produits textiles faisant partie intégrante de notre vie, l'étude de leurs conditions de création, de vente et d'utilisation offre un moyen d'analyser de nombreuses questions historiques d'intérêt très actuel. Nous espérons que le lecteur trouvera dans ces pages une synthèse utile et de nature à encourager la recherche dans le domaine. En publiant les actes du colloque dans le Bulletin d'histoire de la culture matérielle, nous les rendons accessibles à un public plus large, dans l'espoir de stimuler l'intérêt et la recherche dans une discipline d'importance cruciale. Voici donc un ensemble de textes mettant en lumière des interprétations et des recherches qui ne cessent d'animer la réflexion et les débats dans le domaine de l'histoire des textiles.

Les rédactrices invitées,
Beverly Lemire et Adrienne Hood